ALGÉRIE
13/10/2015 19h:37 CET | Actualisé 13/10/2015 19h:46 CET

RSF dénonce et condamne la fermeture "brutale et arbitraire" de la chaine El Watan TV

HuffPost Algérie

Dans un communiqué publié mardi 13 octobre sur son site Internet, Reporters Sans Frontières a dénoncé et condamné la "fermeture arbitraire et forcée des locaux de la chaîne arabophone El Watan TV " à Alger, après la diffusion d'un entretien avec Madani Mezrag, l'ancien chef de l'AIS (Armée Islamique du Salut), qui a tenu des propos virulents à l'encontre du président de la République et proféré des menaces à son encontre.

"RSF condamne la fermeture soudaine et brutale de la chaîne privée pour des raisons clairement politiques", déclare Alexandra El Khazen, responsable du bureau Moyen-Orient & Maghreb.

"Pour avoir diffusé cette interview, les autorités punissent la chaîne en la censurant de manière définitive. Alors que des recours devant la justice existent, la fermeture pure et simple du média pour les propos de son invité est une mesure arbitraire qui constitue une atteinte grave à la liberté de l’information. RSF exhorte les autorités à lever la mise sous scellés des studios", a rajouté le même communiqué.

RSF a aussi rappelé que la chaîne El Watan TV est la deuxième à avoir été "brutalement fermée" après Atlas TV, quatre années depuis l'ouverture du secteur de l'audiovisuel au privé.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.