MAROC
14/10/2015 10h:37 CET | Actualisé 14/10/2015 11h:15 CET

Recensement: Analphabétisme, urbanisation, chômage...Ce qu'il faut retenir des résultats de l'enquête du HCP

DR

RECENSEMENT - Huit mois après la publication des premiers résultats du sixième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), le Haut-commissaire au plan Ahmed Lahlimi a présenté mardi 13 octobre les données statistiques relatives aux conditions de vie et au développement humain de la population marocaine.

Taux d’analphabétisme, les langues parlées et écrites, état matrimonial, population marocaine active…les indicateurs démographiques et socio-économiques de ce sixième recensement décennal constituent une photographie de la réalité du pays.

A commencer par le taux d’urbanisation. Aujourd'hui, 6 Marocains sur 10 habitent en ville, (soit 20 millions d'habitants sur les 33,8 que compte le royaume) "résultat de l’exode rural, du reclassement de certaines localités rurales et de l’extension du périmètre urbain", a expliqué le Haut-commissaire au plan.

Ce taux est plus important dans les régions de Laayoune-Sakia El Hamra (93,4%), Eddakhla Oued Eddahab (74,3%), Grand Casablanca-Settat (73,6%) et Rabat-Salé-Kenitra avec 69,8%.

Les plus faibles taux sont enregistrés dans les régions de Marrakech Safi (42,9%) et Draa-Tafilalet (34,3%).

Femmes actuelles...

Dans les années 1960, une Marocaine donnait naissance à 7,2 enfants en moyenne. Transition démographique oblige, la fécondité est descendue à 3 en 1998 et elle n'est plus que de 2,21 enfants par femme aujourd’hui, selon les résultats du recensement. Le Maroc flirte ainsi avec le seuil de renouvellement des générations, qui est de 2,1 enfants par femme.

En milieu urbain, la fécondité est même passée en dessous, avec un Indice synthétique de fécondité de 2,01 contre 2,15 en 2004. En milieu rural, il s’établit à 2,55 en 2014 contre 3,10 en 2004.

Pyramide du 3ème âge

Autre chiffre clé : la part des personnes âgées de 60 ans et plus a représenté 9,6% de la population en 2014 contre 8,1% dix ans plus tôt, soit 3,2 millions. "Le vieillissement de la population se confirme", a commenté M. Lahlimi, ajoutant que 5,2% des personnes âgées vivent seules, soit 170.130.

Daha daha, datout datou

En 2014, 43,9% des hommes étaient célibataires, contre 45,7% en 2004. La proportion de célibataires parmi les femmes est, elle, passée, 34% en 2004 à 28,9% en 2014. Une baisse du célibat donc, "en faveur des mariés dont la part a augmenté de 53% à 57,3% parmi les hommes et de 54% à 57,8% parmi les femmes", note le HCP.

Sur le mariage des mineurs, le HCP révèle que 123.956 personnes âgées de moins de 18 ans étaient mariées au moment du recensement. Un phénomène qui touche surtout les filles (82,4%).

Relire le problème

Les chiffres sur l’analphabétisme font toujours autant froid dans le dos. Selon le HCP, 8,6 millions de Marocains, soit 32% de la population âgée de 10 ans et plus, ne savent ni lire ni écrire. Le taux d’analphabétisme a néanmoins baissé de 18,7% en 10 ans.

Dans le détail, cette baisse a été plus marquée en milieu rural et parmi les hommes. En effet, entre 2004 et 2014, ce taux a baissé de 6,9% en milieu urbain et de 21,2% en milieu rural. De même, il a baissé de 17,5% pour les hommes et de 14,6% pour les femmes.

En revanche, l’enseignement est désormais quasi-généralisé, puisque le taux de scolarisation des enfants de 7 à 12 ans est passé de 80,4% en 2004 à 94,7% en 2014.

De quoi parle-t-on?

Sans surprise, la quasi-totalité de la population parle en premier lieu la Darija, le dialecte arabe marocain, avec 89,8%.

Un taux d'activité de 34,3%

Un peu plus d’une personne sur trois (34,3%) est active en 2014 contre 35,9% en 2004. Ce taux est plus élevé parmi les hommes (54,1%) que parmi les femmes (14,7%). La baisse du taux d’activités est plus manifeste pour les moins de 25 ans. En effet, ce taux est passé de 38,6% à 22,6% pour les 15-19 ans et de 56,1% à 47,3% pour les 20-24 ans.

La baisse la plus importante a été enregistrée chez les femmes rurales dont le taux est passé de 14,9% à 7,5%. Pour ce qui est du taux de chômage, au niveau national, il a reculé d’un point en passant de 16,7% en septembre 2004 à 15,7% en septembre 2014.

Connected people

On note une progression des ménages disposant d’au moins un téléphone portable, qui est passée de 66,6% en 2004 à 94,4% en 2014.

Jamais sans mon appartement

Le nombre de ménages urbains propriétaires de logement est passé 56,8% à 62,7% en dix ans.

Ménage à 5

La taille moyenne des ménages est passée de 5,2 personnes en 2004 à 4,6 en 2014.

Home sweet home

Le nombre moyen de pièces d'habitation par ménage en milieu urbain est de 3,1. Dans le détail, un tiers (36%) des Marocains occupent des logements d'une à deux pièce. Près de la moitié (48,4%)habitent dans des logements de 3 à 4 pièce, le reste, soit plus d''un marocain sur 10 (14,8), dans un logement faisant 5 pièces et plus.

Eau (pas si) courante

91,9% des ménages sont raccordés au réseau d’électricité (71,6% en 2004), 72,9% sont raccordés au réseau d’eau potable (57,5% en 2004).

Motorisé?

18,4% des ménages disposent d'au moins une voiture. Ce qui implique qu'une écrasante majorité des ménage ne dispose pas d'automobile (81,5%).

LIRE AUSSI: