MAROC
14/10/2015 13h:58 CET | Actualisé 14/10/2015 13h:58 CET

La FNM et l'Université Mohammed V de Rabat planchent sur un master en muséologie

La FNM et l'Université Mohammed V de Rabat planchent sur un master en muséologie
DR
La FNM et l'Université Mohammed V de Rabat planchent sur un master en muséologie

FORMATION - Un protocole d’accord a été signé avec la Fondation nationale des musées (FNM) et l’université Mohammed V de Rabat en vue de lancer des formations sur les métiers relatifs à la muséologie. « Ce sera un moyen pour former des profils dont nous avons besoin à la fondation ainsi que dans les musées du Maroc », explique Mehdi Qotbi, président de la FNM.

Si le but est de lancer, à terme, un master en muséologie. la FNM souhaite s’investir dans la formation continue dans un premier temps. "Pour lancer un master, il faut se caler avec l’année universitaire. Ce qui est prévu pour l’instant, c’est de lancer notre formation continue, le temps que se mette en place une formation qui respecte le système LMD (licence-master-doctorat, ndlr)", nous apprend Zainab Guedira, la directrice du cabinet du président de la FNM.

Les cours de cette formation dont la date d'ouverture n'est pas encore déterminée, devraient se concentrer sur des métiers comme la scénographie, la restauration ou encore la conservation.

"Pour mettre en place le master, nous aurons nécessairement besoin de nous lier à des instituts étrangers. Nous travaillerons avec l’Université Mohammed V. Nous mettons à disposition notre réseau de partenaires et d’institutions pour identifier les intervenants et les spécialistes", détaille Zainab Guedira.

Ce master s'adresse plus particulièrement aux étudiants en architecture selon notre interlocutrice. "Dans les métiers de la muséologie, nous avons besoin de profils qui ont eu une formation d’architecte, surtout pour ce qui a trait à la scénographie qui est une spécialité de l’architecture", précise la directrice du cabinet de Mehdi Qotbi. Elle n’exclut d’ailleurs pas la possibilité de "s’associer à l’Ecole nationale d’architecture pour ouvrir cette branche aux étudiants diplômés ou, pourquoi pas, l’intégrer dans le cursus de cet établissement".

LIRE AUSSI: