13/10/2015 13h:59 CET | Actualisé 13/10/2015 13h:59 CET

CFC News: La semaine économique et financière au lundi 12 octobre 2015

FINANCE – Travaux d’extension, acquisitions clefs et stratégies de diversification: Tour d’horizon de l’actualité économique et financière s’achevant ce lundi 12 Octobre 2015 d’une Afrique en mouvement.

Côte d’Ivoire : 854 millions d’euros de travaux pour l’extension du Port autonome d’Abidjan

Les autorités ivoiriennes ont lancé le 6 octobre les travaux d'extension du Port autonome d'Abidjan (PAA), leader en Afrique de l’Ouest. Le groupe China Harbour Engineering qui se charge de travaux a quatre ans pour réaliser la construction d’un deuxième terminal destiné aux grands porte-conteneurs, l’approfondissement de la passe d’entrée du canal de Vridi et la modernisation des quais.

Le coût des travaux s’élève à 560 milliards de FCFA (environ 854 millions d'euros). Le financement est assuré à hauteur de 85% par la banque chinoise d’export-import (China Eximbank). Avec un trafic actuel de 25 millions de tonnes par an, le PAA a pour objectif de devenir le «numéro un des ports en Afrique subsaharienne».

Un consortium formé par deux groupes français, Bolloré Africa Logistics et Bouygues Travaux publics, et le groupement APM Terminals du groupe Maersk (Danemark) avait obtenu en mars 2013 la concession de la réalisation et de l'exploitation d'un deuxième terminal à conteneurs au port d'Abidjan.

Le groupe Bolloré, spécialisé dans la logistique portuaire et ferroviaire en Côte d'Ivoire, assure depuis 2004 la gestion et l'exploitation du premier terminal à conteneurs du port.

Le PAA représente 90% des échanges extérieurs de la Côte d'Ivoire et approvisionne également les pays de la sous-région dépourvus de façades maritimes (Mali, Niger et Burkina Faso).

Mozambique : La Société Générale acquiert 65% du capital de Mauritius Commercial Bank Mozambique

La banque Mauritius Commercial Bank Mozambique (MCBM) devient la Société Générale Mozambique suite à l’acquisition de 65% de MCBM par le groupe bancaire français.

La Société Générale a annoncé cette acquisition le 6 octobre. L’opération fait suite à un accord conclu en mars avec Mauritius Commercial Bank en vue de finaliser la transaction réalisée via une augmentation de capital réservée à la Société Générale, qui n’a pas dévoilé les termes financiers de l’opération.

Avec l’acquisition de MCBM, la Société Générale est désormais présent dans 18 pays africains, où il compte plus de 3 millions de clients.

Dans le cadre de son plan de croissance 2014-2016, l’institution bancaire vise une croissance annuelle de ses revenus de 7% et un rendement des capitaux propres (ROE) supérieur à 15% en Afrique.

Le groupe français a parallèlement annoncé la nomination de Laurent Thong Vanh au poste de directeur général de Société Générale Mozambique.

Maroc : CFG Group se lance dans la banque de détail

Dans un contexte de décélération des crédits, la banque d’affaires Casablanca Finance Group (CFG Group) se prépare à se lancer dans la banque de détail fin octobre 2015 selon le quotidien «Les Inspirations Eco».

Le groupe bancaire compte allier banque de détail classique à son activité digitale. 6 agences physiques devraient être déployées dans différentes villes du Maroc.

Il s’agit d’un tournant majeur pour cette institution financière pionnière des banques d’affaires au Maroc et de la bourse en ligne via sa filiale Dar Tawfir.

CFG Group, fondée en 1992 par le duo Adil Douiri -Amyn Alami, détient un agrément de Banque de détail délivré par la Banque Centrale depuis avril 2012.

KKR prévoit 100 millions de dollars d’investissements vers l’Afrique

Le capital-investisseur américain KKR & Co compte investir environ 100 millions de dollars en Afrique d’ici un an a déclaré Dominique Lafont, interrogé par Reuters en marge d’une visite d’une délégation d’entreprise et d’entrepreneurs français à Lagos.

KKR vise en particulier les secteurs agricole et agro-alimentaire, l’industrie de l’énergie et les grands projets d’infrastructure a ajouté Dominique Lafont, ancien directeur de Bolloré Africa Logistics et nouvellement conseiller au sein du groupe sur les opérations africaines.

"Nous voulons faire du Nigeria une base régionale et un tremplin pour l’Afrique de l’Ouest.", a indiqué Dominiqué Lafont, rapport Reuters. "Nous ne sommes pas limités à un seul secteur", a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI