MAGHREB
13/10/2015 13h:32 CET | Actualisé 13/10/2015 13h:51 CET

Tunisie: Pour le redémarrage des négociations sur l'ALECA, plusieurs ONG présentent leurs recommandations

UE

Les négociations sur l'Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA) démarrent officiellement le 13 octobre 2015 à Tunis.

Il a fallu 18 mois de labeur et de réflexions, de débats et de concertations avec les représentants de l'UE, pour sortir enfin le 12 octobre 2015 sous forme de communiqué, les recommandations de certains représentants de la société civile tunisienne.

Au total 26 organisations non gouvernementales des plus réputées et des plus actives en Tunisie ont signé ce communiqué.

Ces organisations remettent en question les conditions du partenariat privilégié avec l'UE ainsi que l'ALECA .

Elles préconisent de privilégier les relations dans des domaines stratégiques comme la maîtrise des technologies, la sécurité alimentaire, l'autonomie énergétique et la gestion de l'eau. Elles demandent également à ce que la Tunisie profite des aides selon ses stratégies nationales et les besoin qu'elle aura identifié, dans le cadre d'"une stratégie de développement durable et inclusif". Les signataires insistent sur l'allègement de la dette et proposent sa reconversion en fonds de grands projets en faveur de la transition démocratique.

Les recommandations concernant l'ALECA ont surtout porté sur l'égalité de la compétitivité, la nécessité d'effectuer un bilan du partenariat depuis 1995 et d'en étudier les impacts et la promotion de "la coopération technique et scientifique dans le domaine des TIC, des énergies renouvelables et de l'économie sociale et solidaire". Les organisations signataires ont également appelé à faciliter l'accès à l'information, assurer la transparence et faire en sorte que "des mesures favorisant l'emploi et l'inclusion des femmes dans tous les domaines économiques soient intégrées dans tout le processus de négociation".

En conclusion, les ONG ont mentionné la nécessité de restituer l'argent spolié par le régime déchu.

"La Tunisie avait été le premier pays de la rive Sud à avoir signé avec l’Union Européenne un Accord d’Association en 1995, qui constitue toujours le cadre juridique de partenariat dans les domaines politiques, économiques, sociaux, scientifiques et culturels.

Elle est également depuis janvier 2008, en zone de libre échange avec l’Union Européenne pour les produits industriels.

Le Conseil d’Association du 19 novembre 2012 a approuvé ainsi l’accession de la Tunisie au statut de partenaire privilégié ainsi que le plan d’action y afférent."

aleca

aleca

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.