ALGÉRIE
13/10/2015 11h:34 CET | Actualisé 13/10/2015 11h:38 CET

L'éradication du bidonville d'Erramli relance des projets d'intérêt public

Archives

Un viaduc, des aires de jeux, des stades de proximité et un théâtre en plein air, sont autant de projet lancés 24h après l’éradication du plus grand bidonville de la capitale.

Les projets de l’aménagement d'Oued El Harrach et de la réalisation du viaduc d'Oued Ouchayah seront, ainsi, relancés après l’éradication du site "Erramli", implanté dans la commune de Gué de Constantine.

Les deux projets ont été relancés lundi par le wali Abdelkader Zoukh au site "Erramli", totalement évacué des 4500 familles qui l'occupaient jusque-là.

Entamés en mai 2012, les travaux de réalisation du viaduc de Oued Ouchayah (1,1 km) confiés à l’entreprise nationale des grands ouvrages d'art (ENGOA) sont restés bloqués depuis deux ans à cause de la présence des baraques sur le chantier, à "Erramli", a expliqué le directeur de wilaya des Travaux publics, Smail Rabhi.

La libération de l’emprise du chantier a permis de relancer les travaux de cette voie rapide reliant la radiale de Oued Ouchayah (Bachdjarrah) à Baraki (3,5 km), qui s’achèveront dans un délai de 16 mois, a-t-il expliqué.

S’agissant de l’aménagement de Oued El Harrach, l’évacuation d'"Erramli" donne la possibilité au groupement d’entreprises en charge des travaux, Cosider-Daewoo, de reprendre le chantier sur place où il est prévu la réalisation de trois bassins de décantation, a précisé le directeur de wilaya des Ressources en eau, Smail Amirouche.

En plus des trois zones humides, qui participeront à l’épuration des eaux charriées par ce cours d’eau qui prend naissance à Hammam Melouane, dans la wilaya de Blida, la partie "Erramli" de l’aménagement de Oued El Harrach s’étend sur 40 hectare et comprend une promenade (entre les zones), deux stades, un parking et d’autres espaces de loisirs, a-t-il souligné.

M. Amirouche prévoit la livraison de ce tronçon dans un délai de 12 mois. Il a annoncé que le tronçon de la "Prise d'eau" dans la commune de Bourouba, sera inauguré le 1er novembre prochain.

Au niveau de la "Prise d’eau", six stades de proximité, un théâtre en plein air et des espaces de détente seront selon lui mis à la disposition du riverains (Bachdjarrah, Bourouba, El Harrach).

Mais avant cette inauguration, la wilaya doit organiser dans quelques jours le relogement de 490 familles habitant les environs et inscrites au déménagement lors de la 19e opération de relogement qui reprendra mardi au bidonville "Bateau Cassé" où 460 familles seront transférées vers la cité des 1588 logements de Si Mustapaha (Boumerdès).

Avec l’évacuation des 490 familles de la "Prise d’eau", le projet d’aménagement de Oued El Harrach aura permis à 5.000 familles vivant dans des baraques d’accéder à un logement décent, a révélé M. Amirouche, assurant qu’il n’y a plus de contrainte pouvant bloquer l’avancement des travaux et l’achèvement du projet.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.