MAGHREB
12/10/2015 12h:16 CET

À Sfax, un jeune tunisien qui s'est immolé succombe à ses blessures

La ville de Sfax
Flickr / Dennis Jarvis
La ville de Sfax

Un jeune Tunisien qui s'était immolé par le feu vendredi à Sfax, la deuxième ville du pays, a succombé à ses blessures lundi, a-t-on appris de source médicale.

"Un jeune homme a été admis vendredi à l'hôpital, atteint de brûlures au troisième degré. Il a succombé à ses blessures aujourd'hui", a déclaré à l'AFP le directeur régional de la santé publique, Imed Maaloul, sans autre détail.

Selon des médias locaux, ce Tunisien s'était immolé par le feu pour protester contre la saisie de sa marchandise. Le gouvernorat de Sfax a affirmé qu'il avait été interpellé alors qu'il cherchait à écouler quelque 3.000 paquets de cigarettes de contrebande.

Cette saisie "entre dans le cadre de la lutte contre le commerce parallèle", a réaffirmé lundi cette même source dans un communiqué.

De nombreux cas de tentatives de suicide par immolation ont eu lieu en Tunisie depuis la révolution de janvier 2011 qui avait été déclenchée, le 17 décembre 2010, lorsque le vendeur ambulant Mohamed Bouazizi s'était immolé à

Sidi Bouzid (centre-ouest).

Le chômage et la pauvreté étaient au coeur du soulèvement qui a renversé le régime de Zine El Abidine Ben Ali et continuent de miner la Tunisie, malgré la réussite de la transition politique.

En 2015, le taux de croissance n'excèdera pas 1%, du fait notamment de la grave crise du secteur touristique, plombé par les attentats du musée du Bardo (22 morts) et de Port el-Kantaoui (38 morts), en mars et juin. Le taux de chômage reste officiellement supérieur à 15%, avec des pointes à 30%, notamment chez les diplômés de l'enseignement supérieur.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.