ALGÉRIE
11/10/2015 09h:45 CET | Actualisé 11/10/2015 09h:46 CET

Le Quintet de saxophones du Conservatoire de Séville anime un concert à Alger

Facebook

L'Orchestre espagnol "Quintet de saxophones du Conservatoire de Séville", dirigé par Alfonso Padilla Lopez, a animé samedi soir à Alger un concert, marqué par la variété des styles proposés dans un programme prolifique rendu devant un public recueilli.

L'Auditorium Aissa-Messaoudi de la Radio algérienne a accueilli 80 mn durant, la formation sévillane qui a repris des oeuvres dans différents registres de musique composées par de grands maîtres du saxophone.

De belles pièces connues du public, écrites dans les genres classique, jazz, rumba, valse, tango, traditionnel et populaire ou pastoral, inspirant gaieté, mélancolie, rapport à la terre, joie, amour et romance, ont été interprétées par le Quintet avec une harmonisation ouverte, créant des espaces dans l’imaginaire.

Usant de théories obéissant aux règles de l’écriture contrapuntique (superposition de mélodies soutenant celle principale), d’un accompagnement en tierce ou du contre chant, le Quintet a exploité de manière optimale les possibilités qu’offre la ligne mélodique de chaque titre exécuté.

Suite Hellénique dans ses quatre variations et Memorias, deux pièces de Pedro Fturralde, Sevilla de F. Albeniz, Oblivion d’Astor Piazzolla, El Cant des Ocells (art populaire), Branora de Phillip Geiss et Tango Virtuoso de Thierry Escaich, figurent parmi les pièces interprétées.

Répartis en cinq pupitres, les saxophonistes Francisco Rusillo Marquez (2e soprano), Javier Camara (alto), Sergio Calle (ténor) et Antonio Sagrado (baryton) bien dirigés par leur professeur au conservatoire Alfonso Padilla Lopez (soprano), ont brillé de virtuosité avec un jeu précis et une technique des plus appréciées.

Présent pour la deuxième fois à Alger, Alfonso Padilla Lopez, se produisant dans un élan purement pédagogique avec les élèves qu’il forme au Conservatoire de Séville, a donné une prestation en février 2015 au Musée public national d’art moderne et contemporain d’Alger (MaMa).

L’assistance, applaudissant longtemps les musiciens, a pris part à une randonnée onirique à travers les pièces proposées, savourant chaque moment du spectacle dans l'allégresse.

Organisé par la Radio algérienne et l’Ambassade d’Espagne à Alger, le concert de musique animé par le "Quintet de saxophones du Conservatoire de Séville" a été programmé pour une représentation unique.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.