ALGÉRIE
11/10/2015 13h:22 CET | Actualisé 11/10/2015 13h:22 CET

Appel d'offre national et international pour la réalisation du musée du métro d'Alger

Flickr

Le Directeur de l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés, Abdelouahab Zekagh a annoncé dimanche à Alger le lancement le 29 septembre, d'un appel d'offre national et international, en direction des bureaux d'études pour l'élaboration d'une étude sur "la réalisation d'un musée souterrain et la valorisation des vestiges archéologiques révélées suite aux fouilles de la place des martyrs".

"L'appel d'offre destiné aux bureaux d'études nationaux et internationaux a été publié en vue de choisir les bureaux les plus expérimentés en matière de réalisation d'études sur les musées souterrains", a indiqué M. Zekagh dans une déclaration à l'APS.

Quatre bureaux d'études seront choisis le 28 octobre en cours et qui devront par la suite passer un concours pour choisir le meilleur d'entre eux, a-t-il précisé.

"Le bureau doit répondre à une condition essentielle contenue dans le cahier des charges: il doit avoir une grande expérience dans l'élaboration d'études sur la réalisation de musées souterrains", a-t-il dit.

Après la réalisation de cette étude, un autre appel d'offre national et international sera lancé pour choisir une entreprise de bâtiment pour la réalisation de ce musée à la Place des Martyrs, a souligné M. Zekagh.

"Les usagers du métro pourront au niveau de la station +Place des Martyrs+ faire un voyage à travers le temps, en visitant ce musée, avant de prendre le métro", a-t-il estimé.

Lors de la réalisation des travaux du métro d'Alger, un trésor archéologique a été découvert au niveau de la Place des Martyrs, qui remonte à différentes époques de l'histoire, ce qui a incité les responsables à décider de la réalisation d'un musée souterrain au niveau de cette station (sur une profondeur de 34 mètres).

Lors du lancement des fouilles, en juin 2013, des sépultures d'enfants remontant au 17 siècle ont été découvertes, ayant permis l'exhumation de 117 dépouilles, outre 65 tombes remontant à l'ère byzantine, selon les chercheurs chargés des fouilles au niveau de la Place des martyrs.

Des vestiges de l'ère ottomane ont été également trouvés dont Beit el-mel, la mosquée "El Sayeda" et le Palais du Bey appelé "Ksar el djenina", ont-ils précisé.