ALGÉRIE
10/10/2015 05h:00 CET | Actualisé 10/10/2015 05h:34 CET

14 Palestiniens tués et plus de 1000 blessés en dix jours, selon les services de secours

Palestinians carry a wounded man during clashes with Israeli soldiers on the Israeli border of Gaza City on Friday, Oct. 9, 2015. Unrest that erupted several weeks earlier at Jerusalem's most sensitive holy site spread Friday to Gaza in the form of deadly border clashes with Palestinian protesters, as Israeli security forces struggled to contain a wave of Palestinian stabbing attacks against civilians and soldiers. (AP Photo/ Khalil Hamra)
ASSOCIATED PRESS
Palestinians carry a wounded man during clashes with Israeli soldiers on the Israeli border of Gaza City on Friday, Oct. 9, 2015. Unrest that erupted several weeks earlier at Jerusalem's most sensitive holy site spread Friday to Gaza in the form of deadly border clashes with Palestinian protesters, as Israeli security forces struggled to contain a wave of Palestinian stabbing attacks against civilians and soldiers. (AP Photo/ Khalil Hamra)

Au dixième jour de ce que certains appellent déjà une intifada ou "sursaut d’Al-Aqsa", le bilan des morts et des blessés s’alourdit.

Quatorze Palestiniens ont été tués par les forces d’occupation israéliennes et environ 1 000 blessés par des tirs à balles réelles ou en caoutchouc en Cisjordanie et dans la bande de Gaza depuis le début du mois d'octobre 2015, a indiqué, vendredi, le ministère palestinien de la santé.

Sept palestiniens ont été tués à Gaza et 200 blessés pour la seule journée du vendredi au cours des affrontements entre manifestations et les forces de l'occupation dans les territoires palestiniens. Un autre palestinien a été tué dans la nuit de vendredi à samedi à Jérusalem-Est.

jerusalem

Ahmad Salah, 24 ans, a été abattu dans le camp de réfugiés de Chouafat, dans Jérusalem-Est occupée la nuit de vendredi, au cours d'affrontements avec les forces israéliennes à proximité d'un poste de contrôle israélien à l'entrée du camp.

Selon un porte-parole du Fatah, cité par Ma'an News, les affrontements ont repris dans la nuit au cours de laquelle les forces israéliennes ont tiré à balles réelles de manière directe et de près sur les jeunes. Plusieurs d'entre eux ont été blessés dont deux dans un état grave.

Les forces israéliennes ont empêché, indiquent les habitants, que des secours soient apportés à Ahmed Salah. "Le jeune homme a été laissé sur le sol alors qu'il saignait à mort" racontent des témoins cités par Ma'an News. Les forces israéliennes ont ensuite pris le corps et l'ont transporté à l'hôpital Hadassah de Jérusalem.

Le corps de Salah a été remis à sa famille samedi. Des milliers de personnes se sont rassemblées dans la mosquée pour suivre ensuite le cortège funèbre.

LIRE AUSSI :

Pour le Hamas, les affrontements en Cisjordanie sont une nouvelle intifada

Territoires occupés: 6 morts et 80 blessés à Gaza, plusieurs affrontements en Cisjordanie occupée

Dans la bande de Gaza, un Palestinien a succombé tôt samedi après avoir été touché par des tirs israéliens lors de heurts près de la frontière séparant Gaza d'Israël, portant à sept morts et 145 blessés le bilan de ces violences.

Mardi, "jour de la colère palestinienne".

Jihad al-Obeid, 22 ans, est le troisième, avec Mohammed al-Raqab, 15 ans, et Adnane Abou Aliane, 20 ans, a avoir été tués lorsque les soldats israéliens de l'autre côté de la barrière enfermant le territoire ont répliqué à des jets de pierres de jeunes Gazaouis, à l'est de la ville de Khan Younès (sud).

Ahmed al-Hirbaoui, Chadi Daoula, Abed al-Wahidi et Nabil Charaf, tous âgés de 20 ans, ont, eux, été tués lors de heurts similaires à l'est de la ville de Gaza.

Par ailleurs, l’agence de presse palestinienne Wafa indique qu’une unité spéciale israélienne a enlevé quatre jeunes palestiniens du village de Berta’a, au sud-ouest de Jenine. Le conducteur du véhicule dans lequel se trouvaient les jeunes hommes a été blessé.

Les différents mouvements palestiniens à Ramallah ont appelé à faire du mardi une journée de la colère palestinienne qui sera clôturée par une marche devant le barrage de Qalandiya.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.