MAGHREB
09/10/2015 18h:01 CET

Prix Nobel de la paix: Obama considère que ce prix est "un hommage au courage du peuple du tunisien"

WASHINGTON, USA - OCTOBER 2: US President Barak Obama speaks during a press conference at the White House in Washington, USA on October 2, 2015. During the press conference he announced the resignation of Arnie Duncan as Secretary of Education and appointed John King as his temporary replacement. He also answered question on gun control, Russia, and the situation in Syria. (Photo by Samuel Corum/Anadolu Agency/Getty Images)
Anadolu Agency via Getty Images
WASHINGTON, USA - OCTOBER 2: US President Barak Obama speaks during a press conference at the White House in Washington, USA on October 2, 2015. During the press conference he announced the resignation of Arnie Duncan as Secretary of Education and appointed John King as his temporary replacement. He also answered question on gun control, Russia, and the situation in Syria. (Photo by Samuel Corum/Anadolu Agency/Getty Images)

Le président américain Barack Obama a salué l'attribution du Nobel de la paix à un quartette d'organisations qui a permis de sauver la transition démocratique en Tunisie, jugeant qu'il était aussi un hommage "au courage du peuple tunisien".

"La récompense d'aujourd'hui est aussi un hommage à la persévérance et au courage du peuple tunisien qui, face aux assassinats politiques et aux attaques terroristes, s'est rassemblé dans une esprit d'unité, de compromis et

de tolérance", a affirmé M. Obama dans un communiqué.

Rappelant qu'il avait reçu son homologue tunisien Béji Caïd Essebsi à la Maison Blanche en mai, M. Obama souligne que dans une région en proie "à tant de tumulte et de violence", la Tunisie "montre la voie vers un avenir meilleur".

Composé de l'UGTT, syndicat historique en Tunisie et fer de lance pour son indépendance, du patronat (UTICA), de la Ligue tunisienne des droits de l'homme (LTDH) et de l'Ordre des avocats, le quartette est récompensé "pour sa

contribution décisive à la construction d'une démocratie pluraliste à la suite de la Révolution du jasmin de 2011", selon le comité Nobel.

"De la même manière que nous soutenons le peuple tunisien, nous devons être aux côtés des groupes représentant la société civile à travers le monde qui se battent, souvent en prenant de réels risques, pour les droits de l'homme et le respect de la dignité de chaque individu", conclut le président.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.