MAGHREB
08/10/2015 13h:16 CET | Actualisé 08/10/2015 13h:31 CET

Tunisie: Des juges renoncent au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme suite à une émission télévisée

JUSTICE - Le Syndicat des magistrats Tunisiens a annoncé que des juges allaient se retirer du Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, demandant à être écartés de la nomination et de la cérémonie d'ouverture. Une décision qui intervient à la suite d'un débat télévisé diffusé sur la télévision nationale, jugé "contraire à la déontologie du métier journalistique"

Le syndicat des magistrats a expliqué le 3 octobre dans un communiqué que des noms et des données personnelles ont été cités dans l'émission, compromettant le déroulement des enquêtes et mettant en danger la vie des personnes nommées.

La discréditation des juges, la remise en question de leur intégrité et de leur éthique s'est répétée plusieurs fois durant le débat. Ils ont même été accusés de complot avec certains visages du gouvernement ou même des terroristes, ou encore de se soumettre aux pressions policières et aux menaces qu'ils reçoivent de la part de groupes terroristes ou de partis politiques.

Les invités de cette émission étaient I'avocat Imed Ben Halima, le syndicaliste des forces de sécurité Issam Dardouri et la journaliste Seima Mzoughi.

Le syndicat des magistrats a réclamé au ministère de la Justice de dévoiler des chiffres et des statistiques relatifs aux procès de terroristes pour répondre à ces diffamations et informer correctement les citoyens sur les progrès réalisés par les magistrats tunisiens dans un contexte global critique.

Le ministère de la Justice s'est aussi prononcé sur l'émission et les attaques dirigées contre les juges et à son encontre, en diffusant un communiqué de presse le 5 octobre 2015.

Le ministère a critiqué la télévision nationale sur le niveau journalistique de l'émission dont il considère la préparation insuffisante et manquant de preuves fiables. Le ministère a démenti avoir été invité à l'émission une semaine avant son déroulement et a conclu en saluant les efforts des magistrats dans la lutte contre le terrorisme.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.