MAROC
08/10/2015 06h:36 CET | Actualisé 08/10/2015 06h:38 CET

Achat de voix lors des élections de la Chambre des conseillers: 10 élus devant la justice

Achat de voix lors des élections de la Chambre des conseillers: 10 élus devant la justice
MAP
Achat de voix lors des élections de la Chambre des conseillers: 10 élus devant la justice

JUSTICE– Après avoir annoncé le 4 octobre que certains nouveaux élus à la deuxième chambre étaient soupçonnés de "crimes électoraux liés à l'usage de l'argent pour l'achat des voix des électeurs", la Commission gouvernementale de suivi des élections passe à l’action.

Dans un communiqué publié mercredi 7 octobre, cette commission composée des ministres de l'Intérieur et de la Justice indique que des poursuites judiciaires ont été engagées contre 26 personnes auprès des différents tribunaux du royaume. Quatorze ont été candidats à la chambre des conseillers parmi lesquels 10 ont remporté un siège.

Mercato

Pour rappel, plusieurs voix s’étaient élevées pour dénoncer des pratiques de corruption qui auraient entaché ces échéances, au lendemain de la publication de leurs résultats vendredi 2 octobre. "Près de 70% des élus" seraient concernés, selon le Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Nabil Benabdellah.

Pour le patron de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachgar, "l'opération électorale (de la deuxième chambre, ndlr) ressemblait au début d'une nouvelle saison sportive en termes de transferts et de marchandages sur la valeur de chaque électeur".

En remportant 55 sièges sur les 120 que compte la Chambre haute du parlement, contre 32 sièges pour les partis de la majorité, les principaux partis de l'opposition dominent la nouvelle configuration de la Chambre des conseillers. Si officiellement aucune date concernant l'élection du président de la Chambre des conseillers n'a été avancée, celle-ci devrait avoir lieu le 14 octobre, selon Akhbar Alyaoum.

LIRE AUSSI: