ALGÉRIE
08/10/2015 09h:35 CET | Actualisé 08/10/2015 09h:51 CET

L'Algérie 20e au classement africain de la gouvernance globale de la Fondation Mo Ibrahim

DR

L'Algérie est classée à la 20e place africaine en matière de gouvernance globale, enregistrant un score de 52.9/100 au classement Ibrahim Index of African Governance 2015 de la Fondation Mo Ibrahimn.

La Fondation, créée en 2006 par le milliardaire anglo-soudanais Mo Ibrahim, établit chaque année ce classement africain de la gouvernance globale. Celle-ci est mesurée selon quatre critères, touchant à la sécurité nationale et la redevabilité des états, la situation des droits de l'Homme et la parité politique, le développement économique durable et le développement humain.

Selon ce classement, l'Algérie, devancé par la Tunisie (8e) et le Maroc (16e), enregistre des notes tantôt mauvaises tantôt moyennes en termes de sécurité, redevabilité et droits de l'Homme. Néanmoins, le pays affiche bonne mine quant à son développement humain.

Pas un état de droit

En termes de sécurité et de droits, l'Algérie enregistre une note moyenne de 50.4/100, pénalisée par une faible redevabilité. Celle-ci, explique la Fondation Mo Ibrahim, est engendrée par la corruption, la bureaucratie, le manque de transparence, les détournements de fonds, entre autres.

Le même critère est entaché par la faible note en matière de sécurité individuelle (47.7). Cette section prend en compte le taux de criminalité, les troubles sociaux et l'implication des services de polices.

LIRE AUSSI: L'Algérie 104e au classement du Global Peace Index: la violence coûte 45 milliards de dollars

La situation des droits de l'Homme en Algérie non plus ne réjouit pas en Algérie (43.7/100), selon le même classement. Si le pays enregistre un score avoisinant la moyenne en matière de droits et de parité politique, il recule à 30/100 quand il est question de participation politique, la transparence des élections et les droits politiques.

Le développement économique de l'Algérie peine aussi à présenter une affiche positive dans ce classement, qui fait état des faibles notes en matière de gestion publique, environnement des affaires et infrastructures.

LIRE AUSSI: Compétitivité économique: l'Algérie 87e mondiale, 7e africaine et 2e maghrébine selon le World Economic Forum

La santé, l'éducation et l'enseignement sur la bonne voie

Le seul score positif du pays enregistré dans ce rapport est celui du développement humain. L'Algérie affiche une note de 63.3/100 pour sa protection sociale, 68.3/100 pour son enseignement et 88.3/100 pour son secteur de la santé.

Cette note positive se nourrit du taux faible de mortalité infantile, de mortalité maternelle et des accès aux réseaux sanitaires en Algérie.

Les Iles Maurice sont premières au classement Ibrahim Index of African Governance 2015, devant le Cap Vert et le Botswana. La République Centrafrique, le Soudan du Sud et la Somalie complètent le classement des 54 pays africains.

LIRE AUSSI: Gouvernance: seulement 44% des Algériens favorables à une limitation à deux du nombre de mandats présidentiels

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.