MAGHREB
06/10/2015 09h:18 CET | Actualisé 06/10/2015 09h:20 CET

Tunisie: Le ministère de l'Intérieur saisit le ministère public après la vidéo diffusée par Moez Ben Gharbia

Le journaliste Moez Ben Gharbia
Wikimedia
Le journaliste Moez Ben Gharbia

A la suite de la diffusion de la vidéo de Moez Ben Gharbia, propriétaire de la chaîne de télévision Attassia, affirmant avoir reçu des menaces de mort, le ministère de l'Intérieur a annoncé avoir saisi le ministère public (parquet).

Dans un communiqué publié lundi, le ministère de l'intérieur indique avoir remis au ministère public une copie de la vidéo où Ben Gharbia affirmait détenir des informations sur l'identité des auteurs des assassinats politiques de Chokri Belaid, Mohamed Brahmi, Tarek El Mekki, Faouzi Ben Mrad et Socrate Cherni et d'autres affaires en lien avec le terrorisme, dont les attaques du musée du Bardo et d'un hôtel à Sousse.

CommuniquéAprès avoir pris connaissance des déclarations du journaliste « Moez Ben Gharbia » dans la video parue sur...

Posted by Ministère de l'Intérieur - Tunisie on Monday, October 5, 2015

Moez Ben Gharbia a déclaré avoir décidé de s'enfuir en Suisse "suite à une récente tentative d'assassinat".

Alors qu'il était dans un café mardi dernier dans le quartier d'Ennasr, il aurait remarqué la présence d'"un homme écoutant son téléphone sans dire un mot, pendant 15 minutes". L'animateur aurait alors prévenu la police qui a fini par interpeler l'homme et deux autres suspects, tous "Libyens". Cette plainte ainsi que l'enquête sur les trois personnes accusées, ont été confirmées par le ministère de l'Intérieur.

Il a pointé du doigt, les "assassins de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi", tout en menaçant de révéler des informations sur "des bandes mafieuses" responsables notamment de la mort de Tarek Mekki et de Fawzi Ben Mrad.

LIRE AUSSI:Un journaliste tunisien menace de révéler les noms de commanditaires d'assassinats politiques et d'attentats (VIDÉO)

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.