06/10/2015 06h:45 CET | Actualisé 06/10/2015 07h:28 CET

CFC News: La semaine économique et financière au lundi 05 Octobre 2015

FINANCE - Développement d’infrastructures, rachat de parts et création de filiales: Tour d’horizon de l’actualité économique et financière s’achevant ce lundi 05 Octobre 2015 d’un continent africain en plein essor.

La filiale nigériane de Lafarge finalise sa montée à 100% dans United Cement Company

Nigeria Cement Holding (NCH), la filiale nigériane du groupe cimentier franco-suisse Lafarge-Holcim, a annoncé dans un communiqué publié le lundi 5 octobre, avoir racheté les 30% qu’elle ne détenait pas dans le capital de United Cement Company of Nigeria (UNICEM).

La transaction permet ainsi à Lafarge Nigeria de prendre entièrement le contrôle du troisième plus grand fabricant de ciment du pays. Le montant de la transaction n’a pas encore été divulgué.

UNICEM a entamé un projet d’expansion de ses usines afin de doubler sa capacité de production, à 5 millions de tonnes en 2016.

Lafarge est confronté à une rude concurrence en Afrique, en particulier de la part de son rival Dangote Cement, détenu par le Nigérian Aliko Dangote. Première capitalisation boursière de la place de Lagos, Dangote Cement s’est engagé dans une stratégie d'expansion en Afrique afin de porter sa production globale à 60 millions de tonnes d’ici 2016.

Tanzanie: 141,71 millions de dollars de la BAD pour un système de bus express à Dar es-Salaam

La Banque africaine de développement a annoncé, dans un communiqué publié le 1er octobre, avoir accordé à la Tanzanie deux prêts d'un montant total de 141,71 millions de dollars qui serviront à financer la deuxième phase du projet de système de transport rapide par bus à Dar es-Salaam.

Le prêt de 97,42 millions de dollars provenant du guichet du secteur privé de la BAD et le prêt de 44,29 millions du fonds Africa Growing Together Fund (AGTF) soutiendront les initiatives du gouvernement de Tanzanie visant à décongestionner la ville de Dar es-Salaam.

Le projet, dont la mise en œuvre s’étalera sur une période de 36 mois, est destiné à améliorer la mobilité urbaine et l'accessibilité dans la ville de Dar es-Salaam par la fourniture d'installations de transport fiables, sûres, efficaces et rentables. Il permettra de transporter jusqu'à 495 000 passagers par jour et réduire les temps de déplacement. Par ailleurs, l'utilisation de bus de transport rapide modernes, qui consomment des carburants plus propres, réduira considérablement les émissions de gaz à effet de serre et améliorera ainsi la qualité de l'air et donc, à long terme, protègera la santé de la population.

Maroc : La BEI mobilise 75 millions d’euros pour la renouvellement des réseaux de distribution et d’assainissement de l’eau

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) a annoncé dans un communiqué paru ce 28 septembre, avoir accordé un prêt à l’Office Marocain de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE). Ce prêt est destiné à renforcer la capacité des réseaux de production, de distribution et d’assainissement de l’eau au Maroc.

L’objectif de ce prêt est d’offrir un accès équitable de la population aux services de base et à la modernisation des infrastructures prioritaires. En réponse à la politique de l’Union Européenne et à la stratégie nationale marocaine 2012-2016.

Selon la BEI, « ce financement aura un fort impact social et environnemental pour les communes notamment en termes de santé publique : la qualité des services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement, la réduction des rejets d’eaux usées, la résistance accrue des infrastructures face aux changements climatiques et l’optimisation des ressources en eau permettront d’améliorer la qualité de la vie de la population ». Roman Escolano, vice-président de la BEI en charge des activités au Maghreb, souligne à cet effet que « l’accès à une eau de qualité est essentiel à la vie économique et sociale d’un pays.

C’est pourquoi il faut doter chaque commune d’infrastructures modernes, performantes, respectueuses de l’environnement, et qui puissent soutenir l’activité économique tout en améliorant la qualité de vie des populations ».

Jusqu’ici, la BEI a accordé 6,7milliards d’euros de financement pour soutenir les secteurs clefs de l’économie marocaine tels que l’éducation, la santé, l’énergie, les transports entre autres.

Angola : Banco BPI réunit ses activés africaines dans une nouvelle unité séparée

Le groupe bancaire portugais Banco BPI prévoit de regrouper ses activités africaines au sein d’une nouvelle entité séparée. L’objectif pour la BPI est de limiter les risques que présentent ses opérations en Angola.

Cette nouvelle unité regroupera une participation de 50,1% de Banco Fomento Angola (BFA) la première banque angolaise, 30% du capital de Banco Commercial e de investimentos in Mozambique et la totalité du capital de BPI Mozambique.

Banco BPI fait l’objet depuis un certain temps de pressions de la part des autorités de régulation européennes depuis l’adoption l’an dernier de nouvelles, selon lesquelles, les crédits servis aux entreprises angolaises doivent être intégralement provisionnés.

Aux dernières nouvelles, le conseil d’administration de Banco BPI a précisé qu’il allait convoquer une Assemblée générale pour approuver le projet de séparation des activités africaines, indiquant que les actionnaires recevront une part de la nouvelle entité pour chaque action détenue dans le groupe Banco BPI.

LIRE AUSSI