MAROC
06/10/2015 11h:17 CET | Actualisé 06/10/2015 11h:21 CET

Cinq Français impliqués dans les attentats de Casablanca déchus de leur nationalité

TERRORISME - Cinq hommes impliqués dans les attentats de Casablanca du 16 mai 2003 viennent d’être déchus de leur nationalité française par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. C’est la première fois qu’autant de personnes sont déchues de leur nationalité française en même temps.

Il s’agit de quatre Marocains et d’un Turc, indique l’agence de presse britannique Reuters. Pour l’heure, on ignore le rôle exact de ces individus dans les attentats de Casablanca qui avaient fait 45 morts et une centaine de blessés.

En septembre dernier, la France avait expulsé vers le Maroc le djihadiste franco-marocain, Ahmed Sahnouni El Yaacoubi, après qu’il a été déchu de sa nationalité française en mai 2014.

Le code civil français permet de déchoir de sa nationalité toute personne qui a acquis la nationalité française et qui a été condamnée pour certains crimes, notamment ceux considérés comme portant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation. La déchéance de nationalité est possible lorsque la personne visée possède une double nationalité, la législation internationale interdisant de créer des apatrides.