MAROC
06/10/2015 12h:27 CET | Actualisé 06/10/2015 12h:29 CET

Florilège des bourdes de personnalités égyptiennes sur le Maroc (VIDÉOS)

Florilège des bourdes de personnalités égyptiennes sur le Maroc
HuffPost Maroc
Florilège des bourdes de personnalités égyptiennes sur le Maroc

INSOLITE - Décidément, le présentateur égyptien Taoufiq Okacha n’en finit pas de débiter des fantaisies sur les plateaux de la chaîne de télévision dont il est propriétaire, Al Faraeen. De retour d’un voyage au Maroc, la personnalité médiatique connue pour son opposition aux frères musulmans a dépeint une image surréaliste du pays.

Selon Okacha, les "frères musulmans" au pouvoir au Maroc ont été "mangés" et "ridiculisés" par le peuple, un an après qu’ils ont été élus. "Six ministres marocains islamistes sont impliqués dans des affaires de moeurs", soutient-il. Les autres sont "au centre de scandales financiers".

L’animateur exprime ensuite sa stupéfaction de voir le pays se développer aussi rapidement. Il affirme que lors de sa dernière visite qui date de 2008, Tanger était une petite ville avec "trois ou quatre hôtels" et Casablanca était composée de "zones désertiques". Les Marocains sont "très civilisés" et "travailleurs", selon Okacha. "Ils ont un réseau d’autoroutes reliées aux satellites et n’ont pas besoin d’agents de l’ordre pour réguler la circulation", poursuit-il. "Tout se fait automatiquement", conclut-il.

Taoufik Okacha n’est pas la première personnalité égyptienne à avoir fait de drôles de déclarations au sujet du Maroc.

"La plupart des Marocains sont des Juifs déguisés"

En septembre 2014, l’acteur égyptien Youssef Chaabane avait assuré dans une émission de télévision que 80% des Marocains étaient juifs. Il a ensuite affirmé que le judaïsme autorisait ses fidèles à "changer de religion de façon temporaire pour atteindre leurs objectifs". Autre grande spécialiste des chiffres, l’actrice égyptienne Ilham Shahine a quant à elle déclaré dans une émission télévisée en juillet dernier que 20% des Marocains étaient juifs. S’adressant à l’animatrice du programme Mayssae Maghribi qui est d’origine marocaine, elle a lancé: "Chez vous au Maroc par exemple, 20% de la population est de confession juive. Ce sont des Juifs marocains et non des Israéliens". En réalité, la population juive marocaine est estimée à 2.400 personnes, soit 0,01% de la population du royaume.

"L’économie marocaine se base sur la prostitution"

Irritée de voir le chef du Hamas Khaled Mechaal adresser un message aux Marocains pour les appeler à soutenir Gaza et la Palestine, l’animatrice égyptienne Amany El Khayat s’est attaquée violemment au Maroc dans son émission diffusée sur On TV, en juillet 2014. Elle a affirmé que l’économie du pays "reposait principalement sur la prostitution" et que le royaume était l’un "des premiers pays affectés par le Sida". Les déclarations de la journaliste ont suscité l’indignation des internautes. Le ministre égyptien des affaires étrangères, Sameh Choukri, a même qualifié les propos de la présentatrice d’"inacceptables". Dans la foulée, Amany El Khayat s’est excusée en direct dans son émission à la télévision, ce qui n’a pas empêché la direction d’On TV de se séparer d'elle.

Les femmes marocaines sont des "sandwichs"

Dans une vidéo publiée sur Youtube en juillet dernier, on peut entendre une conversation entre la star du cinéma égyptien Hassan Hosny et l’acteur saoudien Majeed Alrhedi. Ce dernier avait déclaré qu’il voulait "(se) marier et aller au Maroc pour la lune de miel". Hassan Hosny lui a alors répondu: "pourquoi veux-tu apporter un sandwich avec toi au restaurant?". Les déclarations de l’acteur n’ont pas manqué de provoquer des réactions vives de la part des internautes sur les réseaux sociaux. Le comédien a ensuite exprimé ses regrets et affirmé que ses paroles avaient été mal interprétées.