ALGÉRIE
05/10/2015 13h:00 CET | Actualisé 05/10/2015 13h:05 CET

Marée noire du golfe du Mexique: BP va payer 20,8 milliards de dollars

Vue d'une plage de Louisiane souillée en 2010 par une marée noire, imputée à BP, dans le Golfe du Mexique, le 13 avril 2011
AFP
Vue d'une plage de Louisiane souillée en 2010 par une marée noire, imputée à BP, dans le Golfe du Mexique, le 13 avril 2011

Le géant pétrolier britannique BP va payer une somme record de 20,8 milliards de dollars à cause de la marée noire survenue dans le golfe du Mexique en 2010, a annoncé lundi la ministre américaine de la Justice.

Ce montant est largement supérieur à celui qui avait été annoncé début juillet, lorsque BP avait accepté de verser 18,7 milliards d'indemnités pour mettre fin aux poursuites aux Etats-Unis.

"Cette transaction historique est une réponse forte et adéquate au pire désastre environnemental de l'histoire américaine", a relevé la ministre Loretta Lynch, lors d'une conférence de presse.

"BP reçoit la punition qu'il mérite, tout en fournissant la compensation cruciale pour les dégâts qu'il a causés à l'environnement et à l'économie du golfe", a-t-elle ajouté.

Cette pollution sans précédent du littoral a été provoquée par l'explosion, en avril 2010, de la plateforme pétrolière de BP Deepwater Horizon, dans le golfe du Mexique au large du sud-est des Etats-Unis, qui avait fait 11 morts.

Il avait fallu 87 jours pour boucher le puits situé sous 1.500 mètres d'eau. Selon Mme Lynch, l'équivalent de plus de 3 millions de barils de pétrole se sont échappés et ont souillé plus de 2.000 kilomètres de littoral.

Les industries touristiques et de la pêche ont été particulièrement pénalisées.

Cet accord, qui doit encore être validé par un juge, doit mettre fin aux poursuites intentées par l'Etat fédéral, par cinq États touchés (Alabama, Floride, Louisiane, Mississippi et Texas) et par des autorités locales.

Mme Lynch a souligné qu'il s'agissait de la pénalité la plus élevée de l'histoire des Etats-Unis jamais infligée à une seule société. Elle inclut notamment 5,5 milliards de dollars pour violation de la loi sur la propreté de l'eau, soit la plus importante sanction civile dans l'histoire de la législation environnementale, a-t-elle relevé.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.