ALGÉRIE
05/10/2015 10h:15 CET | Actualisé 05/10/2015 10h:15 CET

La délivrance de la carte nationale d'identité au niveau des communes entamée à Alger

Archives

La délivrance de la carte nationale d'identité (CNI) au niveau des communes a été inaugurée jeudi dernier à Alger, alors que jusqu'ici ce document est exclusivement délivré par les services des circonscriptions administratives, annonce dimanche la wilaya dans un communiqué repris par l'Agence de presse algérienne (APS).

Suivant les instructions du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales sur la décentralisation et modernisation de l'administration publique, les 57 communes de la wilaya d'Alger ont commencé, depuis jeudi 1er octobre, à recevoir les dossiers de demande de délivrance de la CNI, précise-t-on de même source.

Toutes les communes de la capitale ont créé des services spécialement aménagés pour le dépôt des dossiers des postulants et le retrait de ce document officiel, assure le communiqué de la wilaya.

"Les citoyens postulant à la délivrance de la carte nationale d'identité doivent se rapprocher de ces services au niveau de toutes les communes de la capitale", indique-t-on.

Les projets retenus pour la modernisation de l'administration publique (passeport biométrique, carte d'identité biométrique, carte d'immatriculation biométrique, permis de conduire biométrique...) feront l'objet d'opérations pilotes dans la wilaya d'Alger avant d'être généralisés aux autres wilayas, a annoncé début septembre le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales,

Noureddine Bedoui.

M. Bedoui a inauguré, le 7 septembre, l'opération pilote relative à la délivrance du passeport biométrique au niveau de 16 communes d'Alger. Sa généralisation à toutes les communes de la wilaya était prévue pour fin septembre.

"Désormais, la délivrance du passeport biométrique et de la carte nationale d'identité se fera exclusivement au niveau de l'état civil des communes. Quand un citoyen se présente à la circonscription administrative pour demander ces documents, il est automatiquement orienté vers sa commune de résidence", explique à l'APS le chef de cabinet de la wilaya, Mohamed Amrani.

"L'opération porte sur le transfert de tout l'état civil des circonscriptions administratives vers les communes", souligne-t-il.

L'établissement des passeports biométriques au niveau des communes sera par la suite généralisé aux wilayas d'Oran, Constantine et Annaba, puis aux autres wilayas, qui connaissent une importante démographie.

Tous ces projets tendent vers un seul objectif: la mise en place et la généralisation de l'administration électronique avant la fin 2015.

"L'administration électronique lie actuellement les secteurs de l'Intérieur, du Travail et de la Solidarité nationale. D'ici à la fin de l'année, nous ferons tout pour que les autres secteurs soient impliqués dans cette dynamique", a indiqué M. Bedoui lors de sa visite de travail et d'inspection à Alger.

"L'administration électronique est un prélude à la mise en place de la gouvernance (électronique) algérienne, qui est notre objectif suprême.

Il faut gagner cette bataille avec l'aide des cadres et travailleurs de l'Etat", a-t-il dit.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.