ALGÉRIE
05/10/2015 07h:09 CET | Actualisé 05/10/2015 07h:09 CET

Mina: deux nouveaux hadjis algériens décèdent, portant le total à 18 victimes

Muslim pilgrims walk past tents, a day after a stampede nearby killed more than 700 people, in Mina, near the holy city of Mecca, Saudi Arabia, Friday, Sept. 25, 2015. Saudi Arabia faced new accusations of neglect Friday in the hajj disaster that killed over 700 people, the second tragedy at this year's pilgrimage overseen by the kingdom's rulers who base their legitimacy in part on protecting Islam's holiest sites. (AP Photo/Mosa'ab Elshamy)
ASSOCIATED PRESS
Muslim pilgrims walk past tents, a day after a stampede nearby killed more than 700 people, in Mina, near the holy city of Mecca, Saudi Arabia, Friday, Sept. 25, 2015. Saudi Arabia faced new accusations of neglect Friday in the hajj disaster that killed over 700 people, the second tragedy at this year's pilgrimage overseen by the kingdom's rulers who base their legitimacy in part on protecting Islam's holiest sites. (AP Photo/Mosa'ab Elshamy)

Deux nouveaux décès ont été enregistrés parmi les hadjis algériens suite à la bousculade survenue à Mina (près de La Mecque), portant ainsi le nombre d'Algériens décédés lors de cet accident à dix-huit (18), a indiqué dimanche le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Le bilan continue malheureusement de s'alourdir avec l'enregistrement de deux nouveaux décès", a affirmé le ministère, précisant que "ces deux victimes étaient initialement portées disparues".

Il s'agit de Draou Ali, né le 12 septembre 1955 à Oran et de Yahi Fettoum épouse Boucetta, née le 14 décembre 1945 à Alger.

"Avec ces nouvelles victimes, le nombre de décès identifiés officiellement est de dix-huit (18) hadjis, alors que celui des blessés enregistrés est de vingt-trois (23)", a ajouté le ministère dans le communiqué.

Par ailleurs, le nombre de hadjis n'ayant pas donné signe de vie à ce jour est de quarante-neuf (49), selon la même source.

"La cellule de crise du MAE, en coordination avec celle du ministère des Affaires religieuses et des Waqfs, continue à suivre l'évolution de la situation de nos hadji aux Lieux Saints, en liaison avec le Consulat général d'Algérie à Djeddah qui assure la coordination avec l'ensemble des composantes de la mission", conclut le communiqué du MAE.

LIRE AUSSI:(BLOG) Hécatombe de Mina : les lieux saints étaient sans serviteurs

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.