ALGÉRIE
05/10/2015 13h:48 CET | Actualisé 05/10/2015 13h:48 CET

La ministre des TIC appelle l'ARPT à plus de transparence dans ses relations avec les opérateurs du secteur

DR

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Houda-Imane Feraoun, a appelé lundi à Alger l'Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT) à être davantage de "transparente" dans ses décisions afin de mieux gérer les relations commerciales entre les opérateurs du secteur.

"L'ARPT, qui est une instance indépendante dans ses décisions mais aussi l'instrument de l'Etat pour instaurer la concurrence sur le marché, doit exercer en transparence afin de mieux gérer les relations commerciales entre les différents opérateurs", a précisé Mme Feraoun qui était l'invité du Forum du quotidien El Moudjahid.

Elle a relevé des "retards" dans le traitement des doléances des opérateurs par les services de l'ARPT, expliquant que "ces retards sont dus à des problèmes administratifs et techniques".

La ministre a rappelé, dans ce sens, avoir eu récemment une séance de travail avec les responsables de l'ARPT lors de laquelle plusieurs questions ont été examinées dont celles relatives aux doléances des opérateurs.

Elle a expliqué que "parfois les opérateurs ne comprenaient pas les réponses négatives de l'ARPT et que cela entraînait une certaine frustration qui amenait ces opérateurs à considérer cette instance comme un élément de blocage du secteur".

"Nous avons exhorté l'ARPT à communiquer un peu plus, à expliquer ses décisions et à davantage de transparence" dans ses décisions, a-t-elle dit, soulignant avoir exigé de l'ARPT l'élaboration d'un rapport relatif aux doléances des opérateurs qui sera rendu public avant la fin de l'année.

Concernant la Poste, Mme Feraoun a indiqué avoir demandé à l'ARPT d'effectuer des contrôles au niveau des bureaux de poste pour assurer une qualité de service.

Interrogée sur les conditions socioprofessionnelles des travailleurs d'Algérie Poste, la première responsable du secteur a indiqué qu'il n'était pas "envisageable" aujourd'hui de prévoir des hausses de salaires pour le personnel du secteur.

Elle a toutefois indiqué que "parmi les 27.000 employés d'Algérie Poste, nombreux bénéficieront d'un repositionnement de poste car il a été constaté que des employés occupent, depuis des années, des postes plus élevés que leur poste d'origine et ont toujours un bas salaire ce qui est anormal", a-t-elle ajouté, donnant l'exemple d'un agent de sécurité d'un bureau de poste qui, depuis 10 ans, travaille comme guichetier et n'est pas payé en conséquence".

Interrogée sur la mise en garde de plusieurs autorités publiques relative à l’installation de la nouvelle version de Microsoft "Windows10", la ministre a indiqué qu'il est "impossible d'accepter" les termes de la licence d’utilisation de cette version qui avaient été modifiées.

"Après avoir vérifié les termes du contrat de Windows sur cette nouvelle version, nous avons constaté que son installation est assujettie à l’approbation des termes de la licence de commercialisation, qui permet explicitement la récupération, par Microsoft, des données et documents personnels de l’utilisateur, même les plus sensibles", a expliqué la ministre.

"Nous n'acceptons pas que des informations administratives et personnelles soient récupérées par quiconque", a-t-elle conclu.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.