ALGÉRIE
04/10/2015 11h:33 CET | Actualisé 04/10/2015 11h:33 CET

L'initiative du FLN est "ouverte à tous les partisans du dialogue et de la concertation", selon Saadani

Archives

Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN) Amar Saadani a affirmé dimanche à Alger à l'ouverture de la réunion de son comité central, que l'initiative de son parti visait à créer un nouveau front d'action pour soutenir le programme

du président de la République et s'adressait à tous les partisans du dialogue et de la concertation.

M. Saadani a ajouté, que pour "rassembler les forces vives du pays autour d'une même dynamique, le FLN propose la formation d'un nouveau front de soutien au programme du président de la République sous forme d'initiative politique nationale "qui s'adresse à tous les partisans du dialogue et de la concertation en tant que moyens de règlement de nos différends et de resserrement de nos liens nationaux".

Il a précisé que cette initiative "est ouverte à tous les partis politiques agrées, aux organisations syndicales et professionnelles, au patronat, au mouvement associatif, aux médias, à la société civile et aux personnalités nationales indépendantes". Elle s'adresse également à tous ceux qui désirent contribuer -avec l'Etat et sous sa coupe- au développement de l'Algérie en soulignant que l'adhésion à cette initiative n'était pas limitée dans le temps.

Il a en outre précisé que son parti proposait aux parties qui adhèrent au projet de soutenir les démarches visant "la consolidation de l'unité nationale, la préservation de la paix et de la stabilité, la poursuite du processus de réconciliation nationale et la consolidation de la justice sociale".

Il a indiqué à ce propos que le FLN demandera au président de la République de consacrer la journée du 29 septembre "journée de réconciliation nationale et d'espoir".

M. Saadani a appelé "toutes les parties qui adhéreront à cette initiative à appuyer -sans réserve- le programme politique du président Bouteflika, plébiscité à travers les élections électorales de 1999, 2004, 2009 et 2014".

L'initiative du secrétaire général visant à former un front national pour soutenir le programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a été adoptée lors des travaux de la première session ordinaire du comité central du FLN à laquelle ont pris part 480 membres sur 505 membres.

Évoquant la révision de la Constitution, M. Saadani a indiqué que les propositions de son parti sur ce projet avaient pour objectif le renforcement l'Etat de droit "à travers des dispositions visant à assurer l'équilibre des forces au sein des institutions, consolider l'indépendance de la justice et élargir les prérogatives du parlement et des instances de contrôle".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.