ALGÉRIE
02/10/2015 08h:25 CET | Actualisé 02/10/2015 08h:28 CET

Logement promotionnel public (LPP): seuls les anciens souscripteurs "AADL" bénéficieront de la réduction du montant de la de 2e tranche

Archives

Les souscripteurs du programme Logement promotionnel public (LPP) devront se résigner à verser la somme de 1 million de dinars pour le paiement de la deuxième tranche.

Abdelmadjid Tebboune, ministre de l'habitat, a été très clair sur le sujet ce jeudi au conseil de la nation. " Le LPP est une opération commerciale qui cible la classe supérieure moyenne. L’État ne peux pas faire de social avec cette catégorie", a affirmé le ministre en marge d’une séance de questions orales au conseil de la nation.

Il excepte toutefois, les anciens souscripteurs "AADL" transférés à formule (LPP). Seuls ces derniers pourront bénéficier d'une possible réduction dont le montant n'a pas encore été annoncé.

M. Tebboune a précisé que les 4000 anciens souscripteurs du programme "AADL" transférés en raison de leurs salaires élevés, à la formule LPP après actualisation de leurs dossiers, bénéficieront d'une réduction du montant de la deuxième tranche. "Ces souscripteurs ont été transférés malgré eux au programme LPP sur décision du ministère de l'Habitat alors que les autres souscripteurs étaient informés dès le début du volet commercial de cette formule", a expliqué M. Tebboune

Le Directeur général de l'entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) qui chapeaute ce programme avait annoncé mercredi que le montant de la deuxième tranche sera d'un million de DA ce qui a suscité l'indignation de nombreux souscripteurs.

Le ministre a répliqué lors de son intervention que "le trésor ne peut assumer les charges d'une transaction commerciale. Il qualifie, dans ce sillage, de rumeurs ce qui circule au sujet d'un mouvement de protestation des souscripteurs LPP, d'action menée par des lobbys que ces programmes dérangent".

Le Directeur général de l'entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) qui chapeaute ce programme avait annoncé mercredi que le montant de la deuxième tranche sera d'un million de DA ce qui a suscité l'indignation de nombreux souscripteurs.

La formule LPP qui est "purement commerciale" s'adresse aux citoyens de la classe moyenne dont les revenus varient entre 108 et 216 000 DA par mois.

Rappelons que jusqu'à début septembre dernier, le nombre de souscripteurs ayant payé la première tranche a atteint 32.987 sur un total de 49.705 citoyens inscrits au programme LPP, selon les chiffres avancés par l'ENPI qui relève qu'aucune demande n'a été enregistrée dans les wilayas de Tamanrasset, Naama et Tindouf.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.