ALGÉRIE
02/10/2015 13h:42 CET | Actualisé 03/10/2015 09h:09 CET

Il ya un an, les terroristes ont enlevé et tué le randonneur français Hervé Gourdel

Feriel Kolli

Ils étaient une quinzaine de patriotes, amis de la montagne habitant la région de Bouira, journalistes et trois des cinq compagnons d’Hervé Gourdel. Ils ont organisé ce vendredi 2 octobre un recueillement au balcon du Belvédère près de Tikjda dans la montagne du Djurdjura où, quelques kilomètres plus loin à Tizi n'Kouilal, le randonneur Français a été enlevé le 21 septembre 2014.

Il y a plus d’un an, Hervé Gourdel avait prévu à cet endroit avec ses compagnons un cours d'initiation à l'escalade avant d’être enlevé par ses ravisseurs.

Près du balcon situé à 1840 m d’altitude qui offre une vue panoramique sur les hauteurs du massif du Djurdjura se trouve une grotte, un abri pour les bovins qui viennent paître dans les alentours. On y avait accroché un portrait du randonneur et des fleurs.

Une nouvelle gerbe de fleur a été déposée aujourd’hui à ce même endroit à l'occasion du recueillement. 200 mètres plus bas au flanc du Belvédère a été déposé, le 21 septembre 2015, date anniversaire de l’enlèvement du randonneur, une autre gerbe de fleur autour d'une plaque commémorative, clouée sur un rocher par ses compagnons dans la plus totale discrétion.

Plusieurs commémorations prévues en hommage au randonneur

C'est sur la petite estrade improvisée en face de la grotte que Lahlou Aliouat, porte-parole du Mouvement national pour la cause des gardes communaux et les victimes de terrorisme, a prononcé un discours sans concession en hommage à "un patriote".

"Nous le considérons des nôtres, c'est aussi une victime du terrorisme et nous ne pouvons pas laisser cette événement passer inaperçu. Le terrorisme n'a pas de visage, et veut imposer en Algérie son emprunte", a fulminé le patriote qui a annoncé que son mouvement organisera très prochainement une marche en l'honneur d'Hervé Gourdel. Une stèle sera également érigée à sa mémoire à Tikjda.

La marche en question s’ébranlera d'Assoual dans la wilaya de Bouira jusqu’à Tirkabine dans la wilaya de Tizi-Ouzou, un pic montagneux situé près de l'intersection de Tizi n'Kouilal (entre Tizi-Ouzou et Bouira), où le randonneur a été enlevé par Jund Al-Khalifa, le groupe terroriste qui dans la vidéo de l’exécution avait prêté allégeance à l’organisation l'État islamique (EI).

A ces commémorations, s'ajoutera l’organisation d’un prochain stage intitulé "Cycle Gourdel" créé conjointement avec l'Association des amis de Tikdja et l'Association Mimouna situées dans la commune d'Haizer (Bouira).

Ce stage de deux ans aura lieu à la maison de jeunes de Haizer et débutera lors des prochaines vacances scolaires en décembre 2015.

Les parcours de randonnées empruntés par Hervé Gourdel sont beaucoup moins fréquentés

"L'histoire d'Hervé Gourdel sera gravée dans les montagnes du Djurjura. Il était venu dans ce massif pour découvrir les richesses et les trésors locaux mais hélas, cette région est victime (à cause du terrorisme) d'un ralentissement de développement", déplore le porte-parole, les yeux levés vers le ciel, les mains croisées sur sa poitrine en guise de prière avant d'observer une minute de silence, entouré des trois compagnons, silencieux, les yeux baissés.

"Cette partie du Djurdjura était appréciée des randonneurs mais à présent ces derniers se font rares. L'assassinat d'Hervé Gourdel a eu un impact négatif sur le moral des sportifs, qui s'aventurent beaucoup moins dans les environs et en particulier ceux qui longent la route qui va vers Ait Ouabane, un village situé près du lieu de l'enlèvement du randonneur français", affirme Omar Belkebir, sportif de montagne algérien et président de l'Association sportive ski et sport de montagne (El Adjiba).

Un événement surveillé par les autorités

Dans l'élan de tristesse et d'émotion, Hamza Boukamou, un des compagnons d'Hervé Gourdel, a également prononcé un discours concis en hommage à son défunt camarade. "Malheureusement on est tombé sur des terroristes, des criminels, ils l'ont pris et égorgé. Mais grâce à Dieu, il y a des gens qui militent et combattent ce phénomène du terrorisme qui ne touche pas uniquement l'Algérie mais le monde entier et nous resterons debout et résisterons contre ce phénomène, nous les vaincrons", espère Hamza Boukamou.

De rares paroles prononcées en présence d'un responsable de la gendarmerie d'El Esnam qui a assisté à l'évènement.

Les accompagnateurs d'Hervé Gourdel, qui sont toujours sous contrôle judiciaire, sont tenus au silence depuis le début de l'affaire.

Galerie photoHommage à Herve Gourdel Voyez les images

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.