MAROC
30/09/2015 14h:24 CET | Actualisé 16/10/2015 07h:27 CET

La société qui distribue les voitures Volvo au Maroc expulsée de ses locaux à Casablanca qu'elle occupait depuis 1961

Contraint de quitter ses locaux à Casablanca, Volvo promet une reprise des activités
Contraint de quitter ses locaux à Casablanca, Volvo promet une reprise des activités

AUTOMOBILE - A l'autre bout du fil, notre interlocuteur ne cache pas son dépit: "Depuis le mercredi 23 septembre, les employés de Scandinavian Auto Maroc (la société qui distribue les voitures Volvo au Maroc, ndlr) ne travaillent pas". Ce responsable a eu la surprise de voir débarquer les forces de l'ordre au petit matin, pour évacuer le siège du constructeur automobile. "Nous n’étions même pas au courant. Ils ont empêché les personnes présentes sur place de m’appeler", nous confie la même source.

Résultat des courses, la société est contrainte de quitter ses locaux casablancais qu'elle occupait depuis 1961.

Le problème? "Un différend entre le propriétaire, et nous, locataires", explique notre source. "Une affaire qui traîne en justice depuis 12 ans", nous explique-t-on.

Actuellement, le management du distributeur auto a entamé les procédures pour quitter les lieux, sauf que, procédure en justice oblige, ce déménagement se fait au compte-goutte. "Nous sommes en train de récupérer nos documents petit à petit. Nous avons le droit d’accéder au bâtiment deux par deux. Si on suit ce rythme, dans un an, on y est encore", déplore notre responsable.

"Nous faisons en sorte que cette phase se fasse le plus vite possible et se passe de manière fluide", assure néanmoins le responsable. Les bureaux temporaires serviront de roue de secours pour Scandinavian Auto Maroc, qui planche déjà sur un projet de construction de ses propres locaux. "Nous disposons de terrains qui nous appartiennent. Nous allons entamer la construction dans les plus brefs délais, mais même pour une structure légère, cela prendra cinq ou six moins minimum."

La société devra reprendre une activité normale "dans deux ou trois jours au plus tard". "Nous sommes focalisés sur le service client, que nous souhaitons remettre en marche au plus vite. Nous avons mis en stand by le service après vente pendant une semaine. Heureusement, les clients ont fait preuve de compréhension", confie la même source. Ce problème devrait aussi impacter les ventes du constructeur suédois, "dans la mesure où il y a un arrêt d’activité. Mais ce sera oublié lorsque nous reprendrons une activité normale", rassure le responsable.

LIRE AUSSI: