MAGHREB
29/09/2015 12h:00 CET | Actualisé 29/09/2015 12h:13 CET

Selon l'Union Internationale des Télécommunications, 46,2% des Tunisiens sont connectés à Internet

A Syrian man  connects on his Facebook account at an internet cafe, in Damascus, Syria, on Tuesday Feb. 8, 2011. A media watchdog said Tuesday that Syria appears to be lifting a three-year-old ban on YouTube and Facebook, a decision that could be seen as a gesture to stave off unrest following popular uprisings in Egypt and Tunisia. The Syrian government does not comment on its Internet restrictions. But several Internet users in Syria told The Associated Press on Tuesday that the sites were accessible for the first time in years without having to tunnel through a proxy servers. Lifting the ban may well be an example of such reforms, but it is not a major concession by Assad. The ban had little practical effect, with many Syrians using proxy servers to access the sites every day. (AP Photo/Muzaffar Salman)
ASSOCIATED PRESS
A Syrian man connects on his Facebook account at an internet cafe, in Damascus, Syria, on Tuesday Feb. 8, 2011. A media watchdog said Tuesday that Syria appears to be lifting a three-year-old ban on YouTube and Facebook, a decision that could be seen as a gesture to stave off unrest following popular uprisings in Egypt and Tunisia. The Syrian government does not comment on its Internet restrictions. But several Internet users in Syria told The Associated Press on Tuesday that the sites were accessible for the first time in years without having to tunnel through a proxy servers. Lifting the ban may well be an example of such reforms, but it is not a major concession by Assad. The ban had little practical effect, with many Syrians using proxy servers to access the sites every day. (AP Photo/Muzaffar Salman)

Selon l'Union Internationale des Télécommunications (U.I.T), la Tunisie est classée 103eme pays au monde en matière d'abonnement à l'internet fixe haut débit, 67eme en matière d'abonnement à l'internet mobile haut débit, 57eme en matière d'accès à internet par ménage et 89eme en matière de personnes utilisant internet.

La Tunisie se classe 89eme en matière de personnes connectés à internet avec 46,2% des tunisiens connectés, derrière le Maroc (29eme avec 56,8% de marocains connectés) et devant l'Algérie (135eme avec 18,1% d'algériens connectés). L'Islande, la Norvège et le Danemark se classent dans les trois premières places avec plus de 96% de personnes connectées.

Quant aux abonnement en matière d'internet fixe haut débit, avec un ratio de 4,4% d'abonnés, la Tunisie se classe devant l'Algérie et le Maroc au niveau régional mais derrière des pays comme les Maldives, le Sultanat de Brunei ou encore le Kazakhstan.

Dans ce classement relatif aux abonnements à l'internet fixe haut débit, Monaco et la Suisse arrivent en tête avec plus de 46% d'abonnés alors que Haiti, la Guinée ou encore le Soudan du Sud arrivent en dernier.

Quant aux abonnements à l'internet mobile haut débit, 47,6% des Tunisiens y ont accès. Au niveau régional, la Tunisie se classe loin derrière la Libye (25eme du classement) mais toujours devant le Maroc (106ème) et l'Algérie (112ème). Macao arrive en tête de ce classement avec 322 abonnements pour 100 habitants devant le Singapour et le Koweit. En queue de classement, Tuvalu, le Tchad ou encore le Cameroun font office de mauvais élèves.

Enfin, concernant le nombre de ménages disposant d'une connexion internet, la Tunisie se classe 57ème avec 28,7% de ménages connectés, loin derrière le Maroc (30ème avec 50,4% des ménages) mais devant l'Algérie (61ème avec 25,9% des ménages). La Corée du Sud, le Qatar, les Emirats Arabes Unies et l'Arabie Saoudite se classent dans les premières places avec plus de 90% des ménages disposant d'une connexion internet. Les deux Congo, la Guinée-Bissau, la Guinée et l'Erythrée se classent derniers avec moins de 2% des ménages disposant d'internet.

La Tunisie a lancé son projet "Tunisie Digitale 2018" adopté en octobre 2014. Ce projet vise à l'instauration d'un accès internet à très haut débit d'ici 2018. Le montant total de ce projet s'élève à un milliard de dinars tunisiens.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.