MAROC
29/09/2015 08h:50 CET | Actualisé 29/09/2015 12h:09 CET

En attendant l'inauguration d'Ikea Maroc, visite guidée des lieux (EN IMAGES)

AMEUBLEMENT - Lundi 28 septembre a eu lieu la présentation à la presse du premier magasin Ikea au Maroc. Le management a tenu a balayer les différentes polémiques nées au début de sa campagne de communication, notamment sur les prix, mais n'a pas commenté le "blocage" du projet "en représailles à la Suède" qui projette de reconnaitre la RASD, comme l’a annoncé le portail d’information Le360, pas plus qu'il n'a fait allusion au blocage administratif (Ikea Maroc ne disposant pas de certificat de conformité, comme l'a annoncé un communiqué de la Wilaya de Casablanca).

Cultivant le flou, le géant suédois a annoncé l’ouverture au grand public dans "les jours à venir" du magasin situé à Zenata en périphérie de Casablanca. Si cette inauguration avait été initialement programmée pour ce mardi 29 septembre, elle ne pourra avoir lieu que lorsque le spécialiste de meubles en kit disposera de son fameux "certificat de conformité", "qui doit être délivré par la commune et les administrations concernées".

En attendant, le management de la marque semble jouer la montre. "Aujourd’hui nous sommes absolument convaincus que le magasin est prêt, il ne nous reste que quelques ajustements et, bien sûr, nous avons besoin de l’approbation d’Ikea en terme de conformité avec la marque", a indiqué Marino Maganto, PDG de SYH Morocco, filiale de la franchise Al Homaizi Limited basée au Koweit, qui distribue déjà la marque d’ameublement en Koweït et en Jordanie.

"Peu après cela, dans les prochains jours, nous pourrons communiquer sur la date exacte de l’ouverture, mais ça ne va prendre longtemps, nous ne parlons pas de décembre ou de janvier l’année prochaine, vous êtes ici (à la conférence de presse, ndlr) aujourd’hui parce que cela va arriver très bientôt", a-t-il assuré.

"L’annonce par les responsables de la société Ikea d’une nouvelle date d’inauguration n’engage en rien l’administration marocaine", prévient de son côté le communiqué de la Wilaya de Casablanca.

Pour sa part, Ikea Maroc tente de sauver les apparences: pas question d’évoquer des imprévus de quelque ordre qu’ils soient mais des "réglages" de dernière minute, selon le directeur du magasin, Marcos Agudo, à l’issue d’un tout premier "store tour" convaincant.

Question de prix...

Conscient de la polémique qui a émergé sur les réseaux sociaux concernant les différences de prix constatés pour certains produits, en comparaison avec ceux affichés sur les catalogues européens, le management d’Ikea avait bien rôdé son discours. "Notre catalogue ne représente qu’un échantillon de l’éventail de nos produits. Quand vous arpenterez le magasin, vous apercevrez qu’il y en a réalité des milliers de produits moins chers qu’en Europe, qu’il y a des produits pour toutes les bourses de consommateurs marocains", s’est ainsi défendu Marino Maganto.

Interrogé sur le sujet, le directeur du magasin évoque quatre facteurs majeurs dans la différence des prix constatées sur certains produits: taxes douanières, coûts logistiques, coût des matières premières et enfin le prix du dirham en dollar. "L’idée, c’est de réviser les prix à la baisse mais il faut tout d’abord commencer l’activité", souligne Marino Maganto. La réponse du public à l’offre du magasin devrait donc être déterminante sur l’infléchissement des prix.

Une superficie de 26.000 m2, plus de 8.000 références de produits, 400 employés. Les chiffres d’Ikea Maroc à Zenata ont de quoi faire tourner la tête. Un projet titanesque mais "à caractère humain", a cependant tenu à souligner le PDG de SYH Morocco puisque le magasin d’ameublement a contribué à la création de 400 emplois directs en CDI.

En attendant l'ouverture d'Ikea Maroc, Le HuffPost Maroc vous propose en exclusivité une virée dans le Magasin de Zenata, dans la vidéo en tête d'article.

Galerie photoVisite en avant-première du magasin Ikea Maroc Voyez les images

LIRE AUSSI: