ALGÉRIE
29/09/2015 10h:32 CET

Prix "Escale Littéraire": Chawki Amari, Ahmed Benzelikha, Kader Ferchiche et d'autres auteurs sélectionnés

Capture d'écran

"La fontaine de Sidi Hassan" de Ahmed Benzelikha et "L'âne mort" de Chawki Amari ont été sélectionnés avec six autres titres pour la finale du 3e prix de l'Escale Littéraire d'Alger, a annoncé lundi 28 septembre le jury du prix.

"La mer nous portera" de Khaled Naili (éditions Dar El Othmania), "Face au silence des eaux" de Youcef Tounsi (APIC), "Absolue canicule" de Kader Ferchiche (APIC), "Le miel de la sieste", de Amin Zaoui (Barzakh), "Le châle de Zeineb" de Leïla Hammoutène (Casbah) et "Le dernier des livres" de Kamel Bouayed (ENAG) sont les autres titres retenus pour la finale, attendue ce jeudi 01 octobre à l'hôtel Sofitel, organisateur de ce prix.

La distinction a été remportée la précédente année par Kamel Daoud pour son roman "Meursault, Contre-enquête".

LIRE AUSSI: Kamel Daoud remporte le prix "Escale littéraire d'Alger"

"Empathie littéraire"

Deux titres seront retenus pour l'Escale Littéraire d'Alger.

Dotée de 300.000 Da, cette distinction a été organisée pour "mieux faire connaître la scène littéraire" et "le livre algérien publié en Algérie", et "qui n'a pas l'audience qu'il doit avoir", explique Youcef Sayeh, journaliste, responsable de la rubrique Culture à la Radio Chaîne III et membre du jury de ce prix.

Le Prix de l'Escale Littéraire d'Alger sera décerné pour le roman "qui aura subjugué" le jury. Le Coup de coeur sera remis au roman "qui aura plu et qui méritera une mis en avant", précise l'organisateur du prix dans son communiqué.

Pour Youcef Sayeh, le choix des deux lauréats résulte d'une "empathie littéraire", partagée avec les autres membres, Nadia Sebkhi, écrivain et directrice de la publication de L'ivrEscQ, Outoudert Abrous, directeur de la publication Liberté Algérie, Mélanie Matarese, rédactrice en chef d'El Watan Weekend, Peggy Derder, écrivain et historienne et Mohamed Berkani, journaliste.

Toutefois, le jury s'accorde à rappeler la qualité littéraire des oeuvres sélectionnées, leurs histoires originales et leur narration, qui ne manquent pas de dégager "tout naturellement" les lauréats.

Pour sa première édition en 2013, le Prix "Escale littéraire" avait primé les auteurs Habib Ayoub pour son roman "Le remonteur d'Horloge" édité toujours chez Barzakh et Sarah Haider pour son roman "Virgule en trombes" édité chez Apic.

LIRE AUSSI: L'écrivain Merzak Bagtache à la tête du jury du prix Assia Djebar qui sera décerné au SILA 2015

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.