ALGÉRIE
28/09/2015 11h:06 CET | Actualisé 28/09/2015 11h:06 CET

Formation et enseignement professionnels: 410.000 nouveaux stagiaires pour la rentrée 2015

DR

Quelque 410.000 nouveaux stagiaires ont rejoint dimanche 27 septembre les centres de Formation et d'enseignement professionnels répartis à travers l'Algérie, en hausse de plus de 20.000 postes, par rapport à la précédente rentrée, portant ainsi l’effectif global du secteur à 650.000 stagiaires, a rapporté l'APS.

L’enseignement professionnel est appelé à connaître "un bond significatif", selon l'engagement du ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki qui s'exprimait dimanche, depuis Médéa, où il a donné le coup d'envoi de la nouvelle année.

M. Mebarki a également exhorté les acteurs du secteur à fournir "davantage d’efforts" afin que l'enseignement professionnel puisse remplacer, à terme, l’enseignement technique assuré par le secteur de l’Education nationale.

Le ministre a également annoncé que les délais d'inscription ont été prolongés à lundi prochain "pour permettre

aux jeunes demandeurs de formation de postuler pour la présente session".

Constatant que le passage de l’enseignement technique vers l’enseignement professionnel "connaît quelques flottements", le ministre a néanmoins estimé que des efforts sont déployés afin que ce "remplacement puisse aboutir dans les meilleures conditions".

Pour pallier cette insuffisance, le secteur de la formation professionnelle compte porter, d’ici quelques années, le taux de couverture en matière de formation par apprentissage de 50 à 70% des offres garanties par les établissements du secteur, a souligné M. Mebarki.

11 nouvelles spécialités

La rentrée 2015 du secteur de la formation professionnelle est marquée par "le développement des centres d'excellence" en partenariat avec des opérateurs économiques publics et privés, avait récemment annoncé le ministre, dans un entretien accordé à l'APS.

La nouveauté pour cette année est l'introduction de 11 spécialités dont certaines constituent une première dans la nomenclature des filières de la formation professionnelle au niveau, à l'instar de la maintenance des ascenseurs, la plomberie industrielle et certaines techniques liées au secteur du bâtiment et la maintenance des équipements de l'hydraulique.

Dans la capitale, un total de 19.400 nouveaux stagiaires devaient rejoindre les établissements de la formation professionnelle.

Quelque 460 postes sont été réservés aux nouvelles spécialités, 3.400 places pédagogiques aux femmes au foyer, 653 à la formation qualifiante et 430 autres pour les pensionnaires des établissements alors que la formation résidentielle dispose de 9.750 postes contre 6.430 en formation par apprentissage.

S'agissant des infrastructures, la wilaya d'Alger compte 71 établissements dont 47 centres, 10 instituts nationaux spécialisés, 12 annexes d'instituts auxquels s'ajoutent trois instituts de formation.

Un nouveau centre d'excellence de formation à Rouïba

En prévision de cette rentrée, un centre d'excellence de formation aux métiers de l'énergie et de l'électricité, fruit d'un partenariat algéro-français, sera inauguré le 17 octobre prochain à Rouïba (Alger), a annoncé dimanche le directeur de wilaya de la formation et de l'enseignement professionnels, Ahmed Zegnoun.

Fruit d'un partenariat de haut niveau algéro-français, la structure est "unique en son genre sur le continent africain", a affirmé ce dernier, précisant qu'il est doté de 300 places pédagogiques et offrant une "excellente opportunité de formation de pointe aux opérateurs économiques et aux jeunes stagiaires".

"La création de centres d'excellence est une nouvelle démarche de partenariat adoptée par le secteur dans le but de faire adhérer le secteur économique public et privé dans les différentes étapes du processus de formation professionnelle", a expliqué M. Mebarki dans un entretien à l'APS.

La rentrée de formation de la session de septembre a été marquée dimanche dans la majorité des wilayas de l’Ouest du pays, par un engouement croissant des stagiaires en comparaison aux années précédentes.

A Oran, le nombre de stagiaires ayant rejoint les différents centres et instituts de formation et d'enseignement professionnels a frôlé les 21.000, répartis sur diverses disciplines dont cinq nouvelles.

La wilaya de Batna qui compte 27 CFPA accueillant 18.770 stagiaires dont 8.000 nouvellement inscrits, a connu une affluence moindre: sur une offre de 250 postes pédagogiques, 69 seulement sont pourvus en dépit de l’ouverture de filières adaptées à la vocation touristique de la localité (bijouterie traditionnelle, céramique, ébénisterie d’art et menuiserie).

Au total, 7.900 nouveaux postes pédagogiques ont été, par ailleurs, retenus, au titre de cette session par le secteur de la formation de la wilaya d’Ouargla, portant à 14.303 inscrits le nombre global des pensionnaires.

Par ailleurs, ils sont 10.500 stagiaires, dont 4.500 nouveaux inscrits, ainsi que 5.000 apprentis dans la wilaya de Béchar, répartis sur 13 centres et annexes de formation, en plus d’un institut national supérieur de la formation professionnelle (INSFP).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.