ALGÉRIE
28/09/2015 14h:00 CET | Actualisé 03/10/2015 08h:17 CET

Ali Haddad attaque en diffamation le général à la retraite Hocine Benhadid

Ali Haddad: le FCE est "dans son rôle"
Facebook FCE
Ali Haddad: le FCE est "dans son rôle"

mAli Haddad, patron du groupe ETRHB et président du Forum des Chefs d’Entreprise (FCE) a décidé de poursuivre en "diffamation", le général à la retraite, Hocine Benhadid, à la suite de son entretien à la Webradio Radio M.

Un communiqué du FCE rendu public lundi 28 septembre 2015, note que dans cette interview, M.Benhadid à "nommément cité M. Ali Haddad" en affirmant qu'il a été "imposé" (par Saïd Bouteflika, ndlr) comme président du Forum des chefs d’entreprise."

Ali Haddad qui s'estime "gravement mis en cause par M. Benhadid à "titre personnel et en sa qualité de président du FCE" a décidé d'introduire un "dépôt de plainte pour propos diffamatoires à ces deux titres à l’encontre de M. Benhadid."

Soulignant que ni lui, ni le FCE n'ont "jamais contesté à quiconque le droit d’exprimer ses opinions", Ali Haddad estime légitime de recourir à la justice quand ces "opinions sont diffamatoires et de nature à nourrir la confusion et à jeter le discrédit aussi bien sur les personnes que sur les institutions nationales et sur les entreprises en général.." .

Tout en estimant toute "critique constructive" comme un "bienfait", le président du FCE note qu'il n'est ni " juste ni sain" qu'elle "dérive vers l’amalgame et vers l’invective, voire vers l’insulte pure et simple."

Le FCE travaille avec le Gouvernement et ne se substitue pas à lui

Le communiqué répond implicitement aux critiques qui ont été faites au sujet des rencontres de AlI Haddad avec les ministres et les diplomates en soulignant que le FCE est dans son "rôle".

Le FCE indique-t-il est fondé "à proposer au Gouvernement des mesures permettant d’assurer la croissance de notre économie et de créer les emplois dont notre population a besoin"

Pour Ali Haddad, en "agissant ainsi, le FCE est tout à fait dans son rôle" car "travailler avec les ministres du Gouvernement n’est pas se substituer au Gouvernement."

Le FCE, indique le communiqué a toujours considéré "que le dialogue et la concertation sont des vertus, les vertus de tout Etat moderne." "En recevant les chefs d’entreprise, nos ministres ne font que traduire ces vertus dans les faits et c’est tout à leur honneur" indique M.Ali Haddad.

Le FCE, a-t-il conclut "reste déterminé à travailler avec le Gouvernement, à solliciter son implication et à apporter sa contribution active sur les questions économiques intéressant directement ou indirectement les entreprises, leur environnement national ou international, et tous les aspects du développement économique et social national."

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.