MAGHREB
26/09/2015 13h:25 CET

International: Une manifestation à Paris dit stop à l'exploitation animale

Palestinian children gather outside a butcher shop watch cows slaughtering in the first day of the Muslim holiday of Eid al-Adha, or Feast of Sacrifice, in Gaza City, Thursday, Sept. 24, 2015. Muslims all over the world celebrate the three-day festival Eid al-Adha, by sacrificing sheep, goats, camels and cows to commemorate the willingness of the Prophet Ibrahim (Abraham to Christians and Jews) to sacrifice his son, Ismail, on God's command. (AP Photo/ Khalil Hamra)
ASSOCIATED PRESS
Palestinian children gather outside a butcher shop watch cows slaughtering in the first day of the Muslim holiday of Eid al-Adha, or Feast of Sacrifice, in Gaza City, Thursday, Sept. 24, 2015. Muslims all over the world celebrate the three-day festival Eid al-Adha, by sacrificing sheep, goats, camels and cows to commemorate the willingness of the Prophet Ibrahim (Abraham to Christians and Jews) to sacrifice his son, Ismail, on God's command. (AP Photo/ Khalil Hamra)

Des corps humains dénudés, ensanglantés et entassés au sol ou accrochés à des crocs de boucher : des militants de la cause animale ont organisé samedi à Paris un happening macabre pour dénoncer l'exploitation animale et la consommation de viande.

Derrière une banderole réclamant "l'abolition de toute forme d'exploitation ou de cruauté envers les animaux", sur la place du Palais-Royal, au cœur de Paris, un homme en slip est accroché par les pieds à des crocs de boucher. Autour de lui, trois autres, en tablier de boucher, font mine de l'éviscérer, projetant des giclées de sang.

Devant, une cinquantaine de personnes, elles aussi en sous-vêtements et le corps badigeonné de faux sang, sont entassées sur le sol, tandis qu'une centaine d'autres, tout autour, exhibent des photos souvent sanglantes d'animaux en abattoir, avec des légendes comme "Une vie de souffrance", "Manger de la viande tue", "Désespoir devant l'abattoir" ou encore "Bio ou industrielle, la viande est un meurtre".

Cette scène choc était organisée par l'association "269 life", un mouvement citoyen international né en Israël, qui lutte contre l'exploitation animale.

Pendant trois heures, les militants ont renouvelé la même scène, pour "faire prendre conscience aux gens" de la cruauté que représente selon eux "la consommation de viande, qui constitue le plus gros massacre d'animaux", a expliqué à l'AFP la responsable du mouvement pour la France, Alexandra Blanc.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

D'autres actions similaires ont été menées dans 70 villes samedi, pour marquer les trois ans du mouvement, a-t-elle précisé.