MAROC
23/09/2015 03h:59 CET | Actualisé 23/09/2015 04h:31 CET

Nouvelle unité de production de cigarettes et de cigares à Casablanca

Habanos fabriquera des cigares "Made in Morocco"
Habanos fabriquera des cigares "Made in Morocco"

TABAC - 1 milliard de dirhams, c’est le montant investi par la société Habanos pour la construction d’une usine de production de cigarettes et de cigares dans la région de Casablanca.

Implantée dans la région de Casa, elle sera "opérationnelle en décembre prochain", indique le PDG de Habanos SA, Moulay Omar Zahraoui, joint par le HuffPost Maroc.

Des cigares "Made in Morocco"

Deuxième unité implantée sur le marché marocain après celle de la Société marocaine des tabacs (SMT), filiale du groupe Imperial Tobacco, Habanos SA "disposera d’une capacité de production de 400 millions de paquets de cigarettes la première année, 1 milliard 200 millions la deuxième année", confie son président, ajoutant que sa société fabriquera également des cigares "Made in Morocco" destinés aussi bien au marché intérieur qu’à l’export.

50% de part de marché?

"Président", "Majectic", "Best"…Une dizaine de marques de cigarettes seront commercialisées sur le marché intérieur, pour des prix allant de 15 à 35 dirhams. Pour les cigares, "nous nous alignerons sur les prix du marché, à savoir entre 60 et 400 dirhams". L’entreprise, qui créera selon son président 600 emplois directs et 300 indirects, table sur une part de marché de 50% la première année.

Faire mieux que la Havane…

"Nos cigares seront meilleurs que ceux de Cuba, car nous allons importer les meilleurs tabacs qu’on trouve à Cuba, en République dominicaine et au Honduras", prétend même Moulay Omar Zahraoui dans une déclaration à l’agence espagnole EFE.

Habanos SA, inscrite au registre de tribunal de commerce de Casablanca en 2011, a en tout cas d’ores et déjà signé des contrats avec des sociétés implantées au Ghana, en côte d’Ivoire, au Sénégal, en Mauritanie et au Nigéria, pays qui consomme quelque 47 millions de paquets de cigarettes par jour.

Une marché de niche en pleine expansion

S'il reste un marché de niche, le cigare a manifestement de beaux jours devant lui. "Depuis 2003, (le cigare) commence à recruter au-delà du petit cercle de snobs grâce à l’adoption d’une fiscalité spécifique pour cette catégorie", confiait en 2013 Zoubida El Arrougui, responsable "Cigares" à la Société marocaine des tabacs (SMT), à l’Économiste.

Après celles de la Société marocaine des tabacs et de Habanos, une troisième unité de production verra bientôt le jour au Maroc. En novembre 2014, la société Émiratie-marocaine pour l’industrie et la distribution (EMID), filiale du groupe Al Rashideen International Holding, avait en effet annoncé la construction d’une usine spécialisée dans les marques Philip Morris, non loin du port de Tanger Med. Cette usine dont le chantier est ouvert comprendra quatre lignes de production.

LIRE AUSSI: