MAROC
22/09/2015 04h:14 CET | Actualisé 05/01/2016 12h:38 CET

Tourisme: Les opérateurs marocains veulent reconquérir le marché français

Radiant café.
brushyourteeth/Flickr
Radiant café.

TOURISME - Après une baisse des arrivées des touristes français depuis le début de l’année, les professionnels marocains du tourisme veulent reconquérir le premier marché émetteur étranger du royaume.

Pour ce faire, quelque 200 acteurs marocains du tourisme, dont près du tiers issus de la seule ville de Marrakech, sillonneront du 29 septembre au 3 octobre les allées de l’International French Travel Market Top Resa, le premier salon français des professionnels du tourisme, qui se tient à Paris.

Dans cette grand-messe des opérateurs touristiques mondiaux qui marque aussi la rentrée de la saison touristique 2015/2016, le ministre du Tourisme Lahcen Hadad, le président de l'Office du tourisme (ONMT) Abderrafie Zouiten ou encore le co-directeur de la Confédération nationale du tourisme (CNT), Abdellatif Kabbaj, tenteront avec leurs équipes de vanter les atouts de la destination Maroc auprès des 33.000 professionnels issus de 165 pays. Durant les 5 jours du salon, le Royaume fera aussi l’objet dans l’Hexagone d’un vaste dispositif de communication dans les médias français.

Premier contingent de touristes au Maroc

L’enjeu est de taille: le secteur du tourisme représente environ 10% du PIB marocain. Le royaume, qui a dépassé pour la première fois les 10 millions de visiteurs en 2013, ambitionne de doubler ce chiffre d'ici 2020. Et avec 3,5 millions de visiteurs, le marché français représente un tiers des touristes étrangers au Maroc, soit le plus important vivier du tourisme au Maroc.

"Marrakech accueille chaque année près de 600.000 touristes français. C’est la destination préférée des Français et la porte d’entrée du Maroc pour les circuits du sud et du nord. Il est important de capitaliser dessus", souligne le responsable de communication du Conseil régional du tourisme de Marrakech, Abdellatif Abouricha, joint par le HuffPost Maroc.

Seulement voilà, depuis début 2015, les Français boudent de plus en plus le pays, en raison d’une conjonction d'événements défavorables. Pour l’été 2015, les réservations des touristes français pour le Maroc avaient baissé de 30%, selon les chiffres publiés par le Syndicat des tours opérateurs français. Une tendance à la baisse confirmée par les derniers chiffres des CRT du royaume.

En février dernier, sur fond de recul des réservations en France, le Maroc avait déjà lancé un plan d’actions doté de 100 millions de dirhams pour renforcer la promotion de la destination Maroc sur certains marchés touristiques, et notamment français.

LIRE AUSSI: Marrakech: La place Jemaa el Fna en tête du Top 25 des plus beaux monuments d'Afrique selon le site TripAdvisor