MAGHREB
22/09/2015 13h:03 CET | Actualisé 22/09/2015 13h:07 CET

Tunisie: La cinquième édition des Douz Doc Days annulée, Hichem Ben Ammar accuse le ministère de la Culture

Huffpost Tunisie

CULTURE - "Aujourd’hui, c’est la mondialisation qui prime sur le local", déclare Hichem Ben Ammar fondateur du festival Douz Doc Days. Le cinéaste a annoncé lundi l’annulation de la cinquième édition du festival du film documentaire de Douz dans un communiqué sur son compte Facebook.

Prévu pour le 12 octobre 2015, le lancement des Douz Doc Days n’aura pas lieu, selon le réalisateur, en raison du "peu de visibilité financière" et "du peu de moyens logistiques"

Contacté par le Huffpost Tunisie, Ben Ammar pointe du doigt le manque de soutien de la part du ministère de la Culture. Le budget prévisionnel de 85.000 dinars avait été communiqué en détails par l'organisateur au ministère depuis le mois de mars.

Il reproche entre autres au ministère "le manque de coopération, les longs délais de réponses et les démarches bureaucratiques trop sinueuses". Sollicitée à 3 reprises, la commission qui a étudié le dossier de subvention ne s’est réunie que récemment pour finalement lui accorder 10.000 dinars.

Le cinéaste critique également les choix du ministère à promouvoir une "culture spectacle" et "à mettre en valeur la culture de consommation sans se soucier de la culture participative, citoyenne et responsable".

Le festival devait réunir plusieurs réalisateurs et passionnés de cinéma documentaire. Le programme comprenait diverses activités telles que des projections et des débats, des concours de photographie: "Douz aux yeux des femmes" ou encore une résidence d’écriture. Il s'inscrivait également dans une dimension sociale. La ville de Douz, comme plusieurs villes du sud, a été secouée cette année par des violences entre habitants réclamant des emplois et forces de l'ordre.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.