MAGHREB
21/09/2015 13h:40 CET

La tunisienne Khedija El Madani en lice pour le prix "Women for change"

facebook/kh.elmadani

FEMMES - Khedjia El Madani sera la seule Tunisienne candidate au prix " Women for change" organisé par la fondation Orange pour le compte de "Women’s Forum for the Economy and Society". Ce prix d'une valeur de 25.000 dollars récompense les femmes "issues du pourtour méditerranéen", "qui s'engagent pour les femmes de leur pays".

Faisant de l'égalité des chances son cheval de bataille, Khedija El Madani milite pour le droits des femmes et des enfants. Cette avocate auprès de la Cour de Cassation de Tunis est aussi consultante chercheuse. Elle a créé après la révolution l'association "AVEC" dédiée au "respect de la dignité à travers l’égalité des chances". Elle a écrit des rapports sur le divorce en Tunisie, mais aussi sur la question du genre et la participation des femmes à la vie publique en Tunisie.

C'est grâce à cette association qu'elle se retrouve aujourd’hui nommée pour ce prix. Son projet "Sentinelles de l’égalité des chances"a été retenu. à travers ce projet, elle souhaite créer une base de données répertoriant les inégalités et discriminations liées au genre en Tunisie. Son objectif est clair :

"Réaliser une veille sur les actes et pratiques discriminantes à l’égard des femmes et intervenir le cas échéant" mais aussi "alerter l’opinion publique et exercer une pression auprès des décideurs".

L'association "AVEC" a pour but de combler les écarts "entre hommes et femmes et entre les populations vivant dans divers milieux à savoir le littoral fortement urbanisé et l'arrière pays à prédominance rurale... en favorisant l'égalité des chances en matière d'emploi, d'éducation, d'accès à la santé, au logement, au crédit, etc... ", lit-on sur la page Facebook officielle de l'association.

Face à elle, se trouveront d’autres femmes fortement engagées pour les droits féminins. L’égyptienne Lily Fouad Attallah à travers son projet "Be my eye » qui consiste à intégrer des jeunes filles aveugles et malvoyantes au système éducatif classique. La jordienne Nour Al Emam pour la réalisation d’un film documentaire "Women’s voice for equality" visant à promouvoir l’égalité hommes-femmes. La marocaine Nora Belahcen Fitzgerald pour la création de bourses pour des femmes qui souhaitent créer leur propre micro-entreprise culinaire. Et enfin l’espagnole Rocio Nieto pour son action au profit des survivantes du trafic sexuel.

La cérémonie Women's Forum Global Meeting 2015 au sein de laquelle sera décerné le prix "Women for change 2015" se déroulera du 14 au 16 octobe 2015, à Deauville (France).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.