MAROC
21/09/2015 13h:46 CET

Hoba Hoba Spirit et Zebda font vibrer le public lors de la clôture du L'Boulevard à Casablanca (VIDÉO)

LIVE - Pour clôturer en beauté cette 16ème édition du Festival L’Boulevard, le public casaoui s’était donné rendez-vous en masse au Stade du COC pour vivre une expérience musicale d’anthologie.

Au programme, la chanteuse algérienne Djazia Satour qui a réchauffé l’ambiance en fin d’après-midi avant de laisser place à la résidence de création musicale intitulée Dos Medinas Blancas qui réunit deux artistes de talents, Nabyla Maan et Carmen Paris, pour un voyage à la croisée des musiques populaires ibériques, du jazz et de la musique andalouse. Très attendu lors de cette édition, Medhi Nassouli, le spécialiste du hajhouj, n’a pas manqué de rendre hommage au grand mâalem gnaoui Mahmoud Guinéa.

A la nuit tombée, l’ambiance est devenue électrique dans l’enceinte du stade. Funk, reggae, rock, musique traditionnelle, le groupe toulousain Zebda, inclassable et infatigable, a fait vibrer le public avec des morceaux cultes comme "Y’a pas d’arrangement", "Tomber la chemise" mais aussi des textes engagés comme la chanson rock "On est chez nous", qui revendique un chez-soi légitime pour tous les migrants. Des textes toujours inspirés, engagés et à l’humour acerbe. Les deux frères du groupe, Mustapha et Hakim Amokrane, n’ont pas hésité à prendre un bain de foule pour clôturer leur concert.

Pour finir la soirée en beauté, c’est le "Clash Marocain" qui a mis le feu, plus de dix ans après son dernier concert au festival L’Boulevard. "Bienvenue à Casa", "Trabando", "Blad Schizophrene", Hoba Hoba Spirit a déchaîné le public qui a repris en choeur la grande partie des titres de ce groupe désormais emblématique.

LIRE AUSSI:

  • Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost Maroc, cliquez ici
  • Chaque jour, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost Maroc
  • Retrouvez-nous sur notre page Facebook
  • Suivez notre fil Twitter