ALGÉRIE
21/09/2015 13h:48 CET | Actualisé 21/09/2015 13h:52 CET

En détention provisoire depuis août 2013, le journaliste Abdelhai Abdessamia a été libéré

Facebook/e.s.algeriens

Le journaliste Abdelhai Abdessamia, détenu "provisoirement" à la prison de Tebessa depuis août 2013, a été libéré ce mardi 21 septembre, a rapporté la chaîne de télévision privée Ennahar.

Accusé d'avoir aidé Aboud Hicham l'ancien directeur des journaux "Mon Journal" et "Jaridati", poursuivi par la justice à s'exfiltrer du pays par la frontière orientale, Abdessamia a bénéficié des nouvelles dispositions du code des procédures pénales, à savoir celles relatives à la détention provisoire et à l’élargissement des prérogatives de la chambre d’accusation en matière de contrôle de la détention.

Le journaliste à la radio publique locale a entamé, puis interrompu, en novembre 2014 une grève de la faim au lendemain du rejet par la chambre d'accusation du tribunal de Tébessa une cinquième demande de mise en liberté provisoire.

Selon Mohamed Gouasmia, l'avocat du journaliste, il s'agissait d'une "affaire politique" qui n'a "rien à voir avec la justice ou la loi".

Dans une déclaration au journal El Watan, l'épouse du journaliste a nié l'accusation portée contre son mari. "Abdelsamia n’a jamais fait cela. C’est impossible, ce jour-là était venu me récupérer avec les enfants à Meskiana (Oum El Bouaghi) avec ma propre voiture. Il ne pouvait donc pas aller au même temps jusqu’à la frontière ...".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.