ALGÉRIE
19/09/2015 15h:25 CET | Actualisé 19/09/2015 15h:33 CET

Le Comité de sauvegarde de la JS Kabylie se met en place à Alger

DR

Le comité de sauvegarde de la JSK déjà mis en place par les supporters du club dans plusieurs communes de la Kabylie commence à se structurer à Alger.

Des dizaines de supporters des Canaris se sont réunis jeudi à Mohammadia à Alger autour de Mouloud Iboud, ancien joueur et ancien président de la JSK et de l'ancien joueur Kamel Abdesselam pour mettre en place la première "section" algéroise du comité de sauvegarde qui veut pousser Hannachi à la sortie.

Lancé en mai dernier avec l'appui d'ancien joueurs et dirigeants du club, comme Miloud Iboud, Rezki Meghrici, Hamid Sadmi, Lyès Izri, Kamel Abdeslam, Mokrane Rezgui et autres Salah Mériem et Idir Yahi, le comité de sauvegarde veut en finir avec la gestion qualifié de chaotique, irrégulière de Mohand-Cherif Hannachi.

Selon eux, l'inamovible président de la JSK ridiculise le club et dilapide son prestige et "bafoue" ses valeurs. Le comité a organisé deux manifestations de rue pour réclamer le départ de Hannachi.

Le comité qui veut un "vrai projet pour la JSK" a décidé également d'engager la bataille judiciaire contre Hannachi qui, selon ses membres, "usurpe" la qualité du président du club. Un ancien avocat du club avait fait valoir que Hannachi occupe de manière indue le poste de président depuis au moins trois ans.

Mettre le football à l'abri des "aventuriers et affairistes"

D'autres comités devraient se mettre en place dans d'autres communes de la capitale où les fans de la JSK sont très nombreux. Jeudi, à Mohammadia, les supporters étaient décidés à apporter leur contribution au salut du club et à mettre la pression pour obtenir le départ de Hannachi.

Cid Abdesselam, membre du collectif d’Alger, a indiqué au journal Reporters que le Comité allait se structurer dans toutes les communes de la capitale. L'objectif, a-t-il dit, ne se limite pas à obtenir le départ de Hannachi dont le bilan est jugé catastrophique.

Il s'agit, a-t-il dit, de rétablir l'image de la JSK mais également d'agir en vue d'une réforme du sport national pour le mettre à l'abri des " aventuriers et autres affairistes".

"Il faut une réforme profonde du secteur du sport en Algérie" a-t-il ajouté pour souligner que la contestation contre Hannachi ne se limite à une volonté de mettre à la retraite un personnage très controversé.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.