ALGÉRIE
18/09/2015 10h:31 CET | Actualisé 18/09/2015 10h:32 CET

Arrestation de Rachid Mesli, ex-avocat de l'ex-FIS: l'Algérie présentera la demande d'extradition dans les délais

Fondation Alkarama

L'Algérie présenterait "dans les délais" à l'Italie la demande d'extradition de Rachid Mesli, ex-avocat de plusieurs dirigeants du l'ex-Front islamiste du Salut (FIS), objet d'un mandant d'arrêt international, a déclaré jeudi Tayeb Louh, ministre de la justice et garde des sceaux.

L'Italie a accord à l'Algérie un délai de 40 jours pour préparer et communiquer le dossier de la demande d'extradition de Rachid Mesli, à compter de la date de son arrestation, mercredi 19 août par les autorités italiennes au Grand-Saint-Bernard (Suisse). Le ministre a affirmé que "le dossier sera fin prêt dans les délais avant son envoi par voie diplomatique".

"Cette affaire n'est pas la première du genre et elle ne sera pas la dernière", a par la suite déclaré M. Louh. Il a rappelé que la justice algérienne agit conformément aux conventions bilatérales signées avec certains pays, dont l'Italie et des conventions internationales ratifiées par l'Algérie.

A noter que Rachid Mesli a déjà quitté l'Italie et rejoint la Suisse, où il vit.

Il fait l'objet d'un mandat d'arrêt émis par Interpol sur demande des autorités algériennes. Il a été condamné à trois ans de prison en 1996 en Algérie. Il a été libéré en 1999, avant d'obtenir le statut de réfugier en Suisse une année après, en 2000.

Il a fondé en 2005 la Fondation Alkarama. Une ONG qui, selon les mêmes médias suisses, subit des "attaques régulières de la part de certaines gouvernements arabes". Les Emirats arabes unis ont d'ailleurs placé Alkarama sur leur liste de groupes terroristes.

LIRE AUSSI: Rachid Mesli, avocat et militant des droits de l'homme, arrêté par les autorités italiennes en Suisse

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.