MAROC
18/09/2015 14h:57 CET | Actualisé 18/09/2015 15h:36 CET

Houria Esslami nommée à la tête de l'Organisation des nations unies sur les disparitions forcées ou involontaires

La Marocaine Houria Esslami à la tête d'une instance de l'ON
dr
La Marocaine Houria Esslami à la tête d'une instance de l'ON

NOMINATION - Belle consécration pour la Marocaine Houria Esslami, première femme portée à la tête du Groupe de travail de l'Organisation des nations unies sur les disparitions forcées ou involontaires (GTDFI), depuis sa création il y a 35 ans.

Houria Esslami, 47 ans, a en effet été élue directrice de l’instance onusienne à l’issue de sa 107e session, qui vient de se tenir à Genève. Née à Oujda, Houria Esslami a occupé le poste de directrice exécutive de la Fondation Driss Benzekri des droits humains et la démocratie.

Elle fait aussi partie des fondateurs du bureau du Forum marocain pour la vérité et la justice, de la Fédération euro-méditerranéenne contre la disparition forcée et de la Coalition internationale contre les disparitions forcées.

Désignée membre du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) en octobre 2011, elle a été désignée coordinatrice du groupe de travail chargé des relations internationales, des partenariats et de la coopération au sein de cette institution.

Le Groupe de travail a pour mission d’aider les familles des personnes disparues à découvrir ce qui est arrivé à la personne disparue et l’endroit où elle se trouve.