MAROC
15/09/2015 15h:37 CET | Actualisé 07/02/2016 18h:03 CET

Portrait: "Fashion Mintea", de la Fashion Week de New York aux friperies de Tanger

"Fashion Mintea", blogueuse mode marocaine à suivre
fashion mintea
"Fashion Mintea", blogueuse mode marocaine à suivre

MODE - Le goût de la mode coule dans ses veines. La jeune Yasmina Olfi, qui compte près de 30.000 followers sur Instagram et plus de 8.000 fans sur Facebook, est aujourd’hui l’une des blogueuses mode marocaines incontournables. Portrait d'une jeune fashionista influente.

Native de Tanger, Yasmina s'envole à Paris en 2005 après son bac pour suivre des études de gestion d’entreprise et affaires internationales. "En fin d’études, j'avais l’occasion de partir à New York pour faire mon stage à l’ONU. En parallèle, sans vraiment y croire et pour m'amuser, j’ai envoyé mon CV au magazine Vogue en France. J'étais une lectrice assidue et ce nom m’a toujours fait rêver", confie-t-elle au HuffPost Maroc.

"Un jour, j’étais à la fac et je reçois un appel. C’était un responsable des ressources humaines du groupe Condenast qui me proposait un stage parce que mon profil atypique l’avait intéressé. J’ai passé un entretien et j’ai été prise", explique-t-elle. Elle laisse alors tomber son plan pour New York et commence son stage dans la capitale française pour les magazines Vogue et Glamour au département marketing.

Ce stage lui a permis de découvrir le milieu du journalisme et les médias et de développer un peu plus sa passion pour la mode. Fortement inspirée par sa mère pour son côté avant-gardiste, la jeune modeuse rentre finalement au Maroc et décide de créer son blog, "Fashion Mintea", en 2012. Pourquoi Fashion Mintea? "Fashion parce que c’était essentiel pour un blog de mode et Mintea, parce qu'étant née à Tanger, je tiens particulièrement à l'image du thé à la menthe, symbole de partage et de convivialité." C’est ainsi qu’elle a commencé à partager ses bons plans, conseils mode et bonnes adresses.

La jeune blogueuse rencontre celles qui l’ont inspirée: de la blogueuse italienne numéro 1 mondiale Chiara Ferragni à la Russe influente Miroslava Duma et assiste ensuite à diverses Fashion Week - elle revient tout juste de celle de New York. Dans la vie de tous les jours, elle travaille pour Icône un magazine de mode du groupe TelQuel et se charge des partenariats.

Fortement inspirée par les blogs TheBlondeSalad et FashionToast, la jeune femme a été sélectionnée par "Marie Claire Afrique du Sud" comme 6ème compte Instagram d’Afrique à suivre, et par Style Arabia pour son blog considéré comme l'un des plus influents du Moyen-Orient.

Le plus beau souvenir à la Fashion Week de New York?

"C'était la soirée de clôture de Gemey Maybelline, sur un rooftop au Rockfeller Center. Je n'avais pas le droit de prendre de photos parce que c’était une soirée très huppée, mais c’était impressionnant. J’ai pu côtoyer Gigi Hadid, l’égérie, et le mannequin brésilien Adriana Lima. On sentait l’énergie new yorkaise, une ambiance vraiment impressionnante.

Mon deuxième plus beau souvenir était le défilé de Banana Republic. Les mannequins étaient juste à côté de nous, c’était comme un musée vivant. C’était très convivial, très chaleureux, on pouvait voir les vêtements de très près. La collection Banana Republic était d'ailleurs inspirée du Maroc, pour les matières, les couleurs (bleu majorelle), et les tenues qui étaient fluides et vaporeuses. Pour la petite anecdote, Marissa Webb, la styliste, est mariée à un juif marocain".

défilé banana republic

Défilé Banana Republic

Le ou la plus créatif(ve) des stylistes marocains?

Said Maarouf. J’adore les coupes, ses robes, tout est sublime. C’est mon préféré. Sarah Siham Chraibi, elle est architecte de formation, et cela se ressent dans ses robes qui sont très structurées.

...et internationaux?

La styliste britannique Phoebe Philo (directrice de la marque Céline), la marque italienne MSGM et Mirko Fontana et Diego Marquez de la marque "Au jourlejour".

Le coin le plus intéressant pour chiner au Maroc?

J’aime beaucoup tous les souks, les marchés aux puces et les friperies dans les villes. A Tanger, j’aime beaucoup Casabarata: friperie, meubles, lampes, vêtements, éléments de décoration... On y trouve de tout, et j’y ai déniché un pantalon Louis Vuitton à 60 dirhams! J'aime aussi le marché Dallas à Casablanca, c’est une friperie à ciel ouvert.

Galerie photoLes coins où chiner Voyez les images

La plus belle rencontre durant une de vos virées?

J’ai rencontré une des personnes qui m’a le plus inspirée, Mirosla Vaduma. Elle a un sens de la mode très pointu, et était rédactrice en chef de Harper Bazaar en Russie. Je l’ai rencontrée au défilé Dior à Paris.

miroslava

Yasmina Olfi avec Miroslava Duma à la Fashion Week de Paris

J’ai aussi toujours suivi Chiara Ferragni et j’ai eu la chance de passer deux jours avec elle à Marrakech. C’était une très belle rencontre.

chiara feragni

Yasmina Olfi avec Chiara Ferragni à Marrakech

Le plus beau métier quand on aime la mode?

Blogueuse!

Galerie photoLes coins où chiner Voyez les images

LIRE AUSSI: