MAROC
12/09/2015 11h:41 CET | Actualisé 13/09/2015 18h:25 CET

Au Tanjazz 2015, le chanteur argentin Minino Garay dédie une chanson au film "Much loved" de Nabil Ayouch

Minino Garay dédie une chanson au film "Much loved" de Nabil Ayouch
HuffPost Maroc
Minino Garay dédie une chanson au film "Much loved" de Nabil Ayouch

JAZZ - Ce vendredi 11 septembre, le palais Moulay Hafid de Tanger a revêtu ses plus beaux atours de lumières afin d’accueillir la troisième soirée du Tanjazz. Dès 19h30, les spectateurs se sont bousculés aux portes de l’édifice monumental, construit par le sultan alaouite Moulay Abdelhafid à la fin du 19e siècle, afin d’assister au concert du musicien sénégalais Ablaye Cissoko qui s’est tenu sur la scène BMCI installée dans le jardin du palais.

Le virtuose de la kora, instrument musical à corde que Cissoko "maitrise depuis l’âge de 8 ans", a fait voyager le public vers la terre natale de l’artiste. Le jazzman a présenté des compositions où se mêlent jazz, blues et musiques traditionnelles d’Afrique. "Mon objectif ce soir, c’est de vous faire découvrir mon pays pour que vous veniez le visiter", a-il déclaré, plus tôt dans la soirée. Pari réussi pour le musicien qui a récolté des salves d’applaudissements de la part du public tout au long du concert.

La soirée s’est ensuite poursuivie dans la vaste cour à portiques du palais où était installée la scène Renault. Une scène qui a attiré de nombreuses personnalités et stars de la télévision, dont l’humoriste Kamar Saadaoui, alias Hamaka et l’animatrice télé et mannequin Leila Hadioui qui ont fait le déplacement de Casablanca pour assister au festival. Les spectateurs ont pu profiter du concert du talentueux percussionniste et chanteur argentin Minino Garay.

Connu pour son style mélangeant musiques d’Amérique latine, d’Afrique noire et du Maghreb, Minino Garay a fait bouger le public de la scène Renault. Il y a interprété des titres tirés de son dernier album "Vamos". Certains morceaux inspirés par la musique gnaoua ont particulièrement fait effet sur les spectateurs qui se sont laissé transporter par le rythme des cymbales. Le chanteur qui semble au courant de l’actualité marocaine a même dédié l’un de ses titres à "Much Loved", le film controversé de Nabil Ayouch que l’artiste dit avoir "vu et apprécié". Il a également invité tous les Marocains à faire de même. Minino Garay a clôturé son concert par une reprise de la chanson "Elle a les yeux revolver" de Marc Lavoine, chantée en chœur par le public.

Dans les autres espaces du palais, les spectateurs ont pu profiter de la voix suave de la chanteuse australienne Sally Street qui s’est produite au Tanjazz Club ou encore du show de l’interprète de blues Grainne Duffy qui a enflammé le Bistro des artistes.