MAGHREB
12/09/2015 08h:32 CET

Egypte: Al Sissi accepte la démission du gouvernement Mehleb

Egyptian President Abdel Fattah al-Sisi chairs an Arab foreign ministers meeting during an Arab summit in Sharm el-Sheikh, South Sinai, Egypt, Sunday, March 29, 2015. Arab League member states have agreed in principle to form a joint inter-Arab military peacekeeping force. The agreement is a telling sign of a new determination among Saudi Arabia, Egypt and their allies to intervene aggressively in regional hotspots, whether against Islamic militants or spreading Iranian power. (AP Photo/Thomas H
ASSOCIATED PRESS
Egyptian President Abdel Fattah al-Sisi chairs an Arab foreign ministers meeting during an Arab summit in Sharm el-Sheikh, South Sinai, Egypt, Sunday, March 29, 2015. Arab League member states have agreed in principle to form a joint inter-Arab military peacekeeping force. The agreement is a telling sign of a new determination among Saudi Arabia, Egypt and their allies to intervene aggressively in regional hotspots, whether against Islamic militants or spreading Iranian power. (AP Photo/Thomas H

Le Premier ministre égyptien Ibrahim Mehleb a présenté samedi la démission de son gouvernement au président Abdel Fatah al-Sissi qui l'a acceptée, a annoncé un communiqué de la présidence, et l'ex-ministre du Pétrole Chérif Ismaïl a été chargé de former le nouveau gouvernement

Aucune explication pour cette démission n'a été donnée dans l'immédiat. M. Sissi a chargé M. Mehleb de gérer les affaires courantes jusqu'à la formation d'un nouveau cabinet, selon le texte.

Le président égyptien a salué les "efforts accomplis par son Premier ministre et son équipe durant cette période difficile de l'histoire du pays".

M. Mehleb, un cacique du parti de Hosni Moubarak renversé en 2011 à la suite d'une révolte populaire, avait été nommé au poste de Premier ministre début 2014.

Sa démission intervient à quelques semaines des élections législatives qui doivent débuter le 17 octobre, un scrutin que de nombreux observateurs jugent joué d'avance.

Mais ce changement de gouvernement coïncide avec la médiatisation de plusieurs affaires de corruption. Il y a moins d'une semaine, le ministre de l'Agriculture a été arrêté dans une affaire de corruption.

LIRE AUSSI:Egypte: Une lycéenne devient l'icône de la lutte contre la corruption malgré elle

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.