MAROC
11/09/2015 13h:05 CET

Cet été, près de 800 tonnes de produits impropres à la consommation ont été détruites

Cet été, près de 800 tonnes de produits impropres à la consommation ont été détruites
Cet été, près de 800 tonnes de produits impropres à la consommation ont été détruites

CONSOMMATION - Dans le cadre du programme annuel de contrôle sanitaire mis en place par l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), des opérations de contrôle menée entre le 1er juillet et le 31 août 2015 ont permis la destruction de près de 800 tonnes de produits avariés.

Au niveau du marché local, les brigades de contrôle de l’ONSSA ont établi 1.258 procès-verbaux de prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses, et 49 procès-verbaux de constatations directes d’infraction, note l'ONSSA dans un communiqué. Les manquements les plus importants sont surtout liés aux mauvaises conditions de stockage et de conservation, au non-respect de la chaîne du froid et aux origines inconnues de certains produits.

Les investigations effectuées ont abouti à la saisie et à la destruction de 795 tonnes de produits impropres à la consommation, dont 118 tonnes de sucre et préparations sucrantes, 57 tonnes de cafés, infusions et thés, 57 tonnes de fruits secs, 29 tonnes de farines, 33 tonnes de produits de la biscuiterie et de la pâtisserie, 16 tonnes de conserves végétales, 14 tonnes de jus, nectars et boissons, 4,5 tonnes de fruits frais, 258 tonnes de viandes et produits à base de viandes, 180 tonnes de produits de la pêche, 22,5 tonnes de produits laitiers et 16.600 œufs de consommation.

A l’importation, 212.000 tonnes de divers produits alimentaires d’origines animale et végétale ont fait l’objet de contrôles au niveau des différents postes frontaliers, poursuit l'ONSSA. A l’issue de ces contrôles, 137 tonnes de produits (fruits frais, produits de la pêche, produits laitiers, etc.) ont été refoulés pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur.

En outre, 84.200 actes de contrôle, de sensibilisation en matière d’entreposage des produits alimentaires, d’étiquetage et des conditions d’hygiène ont été réalisés.

LIRE AUSSI:Flambée des prix des produits alimentaires pendant le mois de ramadan