MAROC
11/09/2015 07h:57 CET

Pays où il fait bon vivre pour les personnes âgées: Le Maroc en bout de course

Au Maroc, il ne fait pas vraiment bon vivre pour les personnes âgées
CC
Au Maroc, il ne fait pas vraiment bon vivre pour les personnes âgées

VIEILLESSE – Le Maroc fait partie des pays où la vie n'est pas tout à fait rose pour le 3ème âge. Selon le rapport "Global Age Watch" établi par l’ONU et l’ONG HelpAge, le royaume arrive à la 84e place du classement qui étudie le bien-être des personnes âgées dans 96 pays du monde.

Plusieurs critères ont été retenus afin de calculer l’indice de bien-être des personnes âgées, comme la sécurité des revenus, l’état de santé, l’emploi et le niveau d’éducation, et enfin l’environnement social.

En matière de sécurité des revenus, le Maroc arrive à la 65e place du classement. Dans le détail, près de 40% des personnes de plus de 65 ans reçoivent une retraite, mais près de 10% des plus de 60 ans perçoivent un revenu équivalent à moins de la moitié du revenu moyen du pays.

En bonne santé jusqu'à 74 ans

Concernant l’état de santé ensuite, le royaume arrive à la 72e place. L’espérance de vie après 60 ans est de 18 ans, mais passée la soixantaine, les Marocains peuvent espérer vivre en bonne santé jusqu’à 74 ans. L’état psychologique des personnes âgées reste positif: près de 90% des plus de 50 ans estiment que leur vie a toujours un sens.

C’est surtout au niveau de l’éducation et de l’emploi des personnes âgées que le bât blesse: moins de la moitié des 55-64 ans ont un travail et seuls 10% de la population âgée de 60 ans et plus a fait des études secondaires ou universitaires. Ces taux sont un indicateur du degré d’autonomie économique des personnes âgées, note le rapport.

En terme de bien-être social, enfin, le Maroc occupe la 89e place du classement. Parmi les Marocains de plus de 50 ans, 53% ont des parents ou amis sur lesquels ils peuvent compter en cas de problème, 68% se sentent en sécurité s’ils marchent seuls le soir dans leur ville ou dans le quartier où il vivent, 50% se disent satisfaits de leur liberté civique, et un peu moins de la moitié sont satisfaits des transports publics.

A noter que seule une dizaine de pays africains figurent dans le rapport, et quasiment aucun pays du Maghreb et du Moyen-Orient: seuls le Maroc (84e), la Jordanie (85e), l’Irak (87e) et la Palestine (93e) ont été étudiés. Le rapport explique cela par le manque de données comparables dans les autres pays.

Parmi les pays étudiés, la Suisse, la Norvège, la Suède, l’Allemagne et le Canada sont dans le top 5 du classement. Le Pakistan, la Palestine, le Mozambique, le Malawi et l’Afghanistan arrivent derniers.

En 2050, près d’un quart des Marocains auront plus de 60 ans

Au Maroc, 3,3 millions de personnes ont plus de 60 ans, soit environ un dixième de la population. Selon les prévisions du rapport, les personnes âgées devraient représenter 15,1% de la population en 2030 et 23,4% en 2050.

Vieillesse et dépendance

Selon un récent rapport du Conseil économique et social (CESE), seulement 20% des personnes âgées disposent d’une couverture sociale et médicale. Le CESE pointe aussi du doigt l’augmentation de la dépendance financière et physique des personnes du troisième âge, "dans un contexte où la prise en charge de ces personnes dans le cadre familial est menacée, notamment par la nucléarisation croissante des ménages".

LIRE AUSSI: