MAROC
11/09/2015 10h:39 CET | Actualisé 11/09/2015 10h:41 CET

Les salariés de la Samir appellent au départ du PDG de la raffinerie

Crise à la Samir : "Al Amoudi dégage", scandent les salariés de la raffinerie
DR
Crise à la Samir : "Al Amoudi dégage", scandent les salariés de la raffinerie

CRISE – À l’appel d’une alliance syndicale regroupant la FDT, la CDT, l’UNTM, des salariés de la Société anonyme marocaine de l'industrie du raffinage (SAMIR), des membres de la société civile et des personnalités politiques ont manifesté jeudi soir à l’entrée du siège de la CDT à Mohammedia pour exiger le départ du milliardaire saoudien Mohammed al Amoudi, patron de Corral Petroleum Holdings qui détient les deux tiers de la raffinerie.

"Ma dar walou, ma dar walou, al Amoudi yamchi fhalo" (Il n’a rien fait, il n’a rien fait, al Amoudi doit partir), scandaient notamment les quelque 300 manifestants présents, au moment où l’inquiétude est plus que jamais de mise chez les 960 salariés du site, qui redoutent que la raffinerie ne mette la clé sous la porte en raison de ses dettes faramineuses.

Les manifestants ont aussi appelé l’État à (re)nationaliser l’entreprise fondée en 1959 et privatisée en 1997. "C’est la seule solution pour sauver nos emplois", estime une source syndicale qui a pris part à la manifestation.

Le milliardaire saoudien al Amoudi, présidera ce vendredi un nouveau Conseil d’administration de la raffinerie implantée à Mohammedia, après celui infructueux tenu le 8 septembre. Un Conseil dont l’objectif sera de tracer les lignes d’une augmentation de capital, pour ainsi tenter de dépasser la période très difficile que traverse la société.

LIRE AUSSI: