MAROC
10/09/2015 13h:56 CET | Actualisé 11/09/2015 05h:56 CET

Le ministère de l'Education décide de muter 8.000 enseignants, les syndicats sont en colère

Mutations: les enseignant en colère
DR
Mutations: les enseignant en colère

ENSEIGNEMENT - Le ministère de l'Education nationale prévoit de muter 8.000 enseignants pour "nécessité de service", selon une circulaire publiée le 9 septembre. Une démarche qui survient afin de "gérer les sureffectifs et le manque d'anciens", comme l'explique le communiqué.

Celle décision a provoqué le mécontentement des syndicats, qui dénoncent "l'improvisation" du ministère de l'Education. "Les besoins et les excédants en ressources humaines sont des éléments que le ministère doit planifier et budgéter longtemps avant la rentrée scolaire", a déclaré Hammadi Belayachi, membre du syndicat national de l'enseignement affilié à la CDT au portail d'information Médias24.

Ces 8.000 personnes devront être déplacées dans des écoles qui pâtissent du manque d'effectif professoral. L'établissement de destination se situe dans "la même commune et relève de la même délégation" que celle dans laquelle l'enseignant concerné par cette mutation exerçait auparavant.

Les professeurs pourront néanmoins déposer un recours " dans un délai de sept jours après la publication des résultats de cette opération", précise le communiqué du ministère de l'Education. Les services régionaux et provinciaux du ministère s'attèleront au traitement des recours déposés dans les 48 heures qui suivent.

De leur côté, les syndicats ont appelé le ministre de l'Education à retirer la circulaire.

LIRE AUSSI: