ALGÉRIE
09/09/2015 08h:44 CET | Actualisé 09/09/2015 08h:49 CET

Les cinéastes Lotfi Bouchouchi et Mohamed Zaoui primés au 31e Festival du film méditerranéen d'Alexandrie

DR

La fiction "Le puits" et le documentaire "Akher Kalam" (Les dernières paroles) des réalisateurs algériens Lotfi Bouchouchi et Mohamed Zaoui ont remporté mardi les prix du meilleur film et du meilleur documentaire arabes au 31e Festival du film méditerranéen d'Alexandrie (Egypte, 2-8 septembre), rapporte mercredi la presse égyptienne.

Première fiction de Lotfi Bouchouchi, "Le puits"(90mn, 2014) drame sur le siège d'un village du sud de l'Algérie par des militaires français durant la guerre d'indépendance en compétition dans la section "Nour-al-Sharif du meilleur film arabe", a également reçu les prix du meilleur réalisateur, du meilleur scénario ainsi que le prix du meilleur rôle féminin, attribué à l'actrice algérienne Nadia Kaci.

Dans "Akhir Kalam"le journaliste et documentariste Mohamed Zaoui filme, quant à lui, une rencontre avec l'écrivain algérien Tahar Ouattar (1936-2010) réalisée peu avant sa disparition.

Fondé en 1979 par l'association égyptienne des auteurs et critiques de cinéma, le Festival du film méditerranéen d'Alexandrie est considéré comme un des plus vieux festivals de cinéma dans le monde arabe.

Trente-trois films (entre longs, courts métrages et documentaires) en provenance de plusieurs pays méditerranéens étaient en compétition lors de cette 31e édition du Festival dont la compétition internationale a été dominée par le film albanais "Aksamtou An Takouni âadra" (je jure que tu seras vierge).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.