ALGÉRIE
09/09/2015 12h:56 CET | Actualisé 09/09/2015 13h:48 CET

Des logiciels pour gérer les blocs opératoires dans les hôpitaux

Flickr

Des blocs opératoires dotés d'un logiciel informatique pouvant gérer toutes les fonctions du bloc vont être installés dans les centres hospitalo-universitaires (CHU) du pays, a indiqué mercredi la directrice de la planification et des études au ministère de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, Mme Fatma-Zohra Ali Smail.

Ces blocs opératoires ont été déjà installés dans certains CHU dont Djillali Bounaama de Douéra, et doivent être prochainement généralisés à tous les CHU du pays dans le cadre de la mise à niveau des blocs opératoires", a souligné Mme. Ali Smail.

"Ces blocs opératoire ont été dotés d'une technologie d'information et de télécommunication de pointe et vont permettre une gestion plus facile et plus performante de ces structures", a-t-elle relevé.

L'intégration des technologies de l'information et de la communication dans la gestion des fonctions du bloc opératoire permet de programmer plus de rendez-vous pour les malades et d'avoir une traçabilité de la vie des malades, ainsi que celle de l'équipe médicale qui a effectué l'opération chirurgicale, selon la même source.

"Toutes les actions qui se faisaient manuellement par l'équipe médicale dans les blocs opératoires vont être assurées par des logiciels", a-t-elle expliqué.

"Ces blocs opératoires sont dotés d'ordinateurs dont la fonction consiste à gérer toutes les fonctions (du bloc opératoire) de l'éclairage aux fluides médicaux", a-t-elle ajouté.

Les logiciels informatiques gérant les blocs opératoires embarquent un système de qualité et de gestion de la sécurité des blocs opératoires permettant ainsi de réguler l'utilisation d'un bloc ainsi que la durée d'une opération chirurgicale, a indiqué Mme. Ali Smail.

"Ces logiciels permettent d'avoir des indicateurs pour une meilleure gestion des rendez-vous, de raccourcir l'intervalle des rendez-vous et aussi d'avoir la traçabilité du passage du malade à l'hôpital et de l'équipe médicale qui a effectué l'opération chirurgicale", a-t-elle expliqué.

Elle n'a pas été en mesure, en revanche, de donner le coût de ces équipements.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.